Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 08:09

Ce week-end, nous étions à Toulon pour fêter deux grands évènements :

Un mariage à venir : j'ai donc, laissé la 'tite béboute à son papa pour participer à un enterrement de vie de jeune fille,

Un baptême : qui se déroulait dimanche.

Vendredi soir, à notre arrivée à Toulon, j'ai senti les prémices de la crise qui allait arriver dimanche : un peu de mal à respirer, picotements dans les mains. Mais, samedi, tout s'était arrangé. Ce jour là, j'ai simplement senti les symptômes de ce qui est devenu banal pour moi : mes gentilles chutes de tension.

Mais, dimanche a été la journée de la loose. Après le petit déj', grosse sensation d'éttoufement. Je suis partie en urgence prendre l'air avec la 'tite béboute ( j'ai d'ailleurs appris à ce moment là, ce qu'on appelle désormais "l'affaire DSK", ce qui n'a fait qu'accroître mon angoisse...qu'est ce que vous voulez, je suis sensible !), les choses ont eu l'air de se calmer.

A notre retour, il était temps de partir pour la cérémonie. Arrivés à quelques centaines de métres du lieu dit, la crise s'est aggravée : et vas-y que je m'éttouffe, que ma tête tourne, que tout mon visage se met à picoter...Je m'imaginais déjà m'écrouler au milieu de l'Eglise...La meilleure solution était de rentrer at home pour ne pas gâcher la fête. 

Nous avons donc eu la joie de contacter SOS mèdecins : "Ce n'est rien ma bonne dame, vous faites une crise de spasmophilie, il faut vous allonger et vous reposer !" Ah bon, alors je ne vais pas mourir éttoufée ?! Ils m'ont, au passage, conseillé de prendre un anxiolitique ( oui, dans ces moments là, on oubli qu'on allaite!)...

Ce n'est qu'au bout du deuxième comprimé que j'ai réussi à me calmer, en fin d'après-midi ( n'oublions pas que la crise avait commencé le matin, j'étais un tout petit peu épuisée)...

Ce qui est énorme dans l'histoire, c'est que ce n'était pas la première fois que je faisais ce genre de crise...Il y a quelques années, c'est à plusieurs reprise qu'elles s'étaient manifestées et aucun médecin (pourtant j'en avait rencontré plusieurs ) n'avait pu mettre un nom sur ce qu'il m'arrivait ! Hier, j'ai rendu visite à mon nouveau médecin traitant qui a confirmé le diagnostic. Mais, qui m'a interdit de donner le sein à la 'tite béboute jusqu'à jeudi, le temps que l'anxiolitique soit éliminé par mon corps...Heureusement qu'en temps normal, elle est nourrit à la fois au sein et au biberon...Sinon, ma pauvre fille serait morte de faim !

Ce qui est le plus dur à gérer, c'est l'angoisse de la prochaine crise...je crois que je vais me remettre à la relaxation...Parce que avoir l'impression de crever à chaque crise, je ne vais pas le supporter longtemps.

Mes chers petits lecteurs, y-a-t-il des spasmophiles parmi vous ? Comment faites-vous pour gérer les crises ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

La Ptite Lilie 17/05/2011 10:14



Hello,


Je suis tombée sur ton blog en naviguant de blog en blog ;)


J'ai commencé les crises de spasmophilie vers 15 ans, ça m'a pris en plein cours juste avant un contrôle de maths ... Piquotement, tête qui tourne, sensation d'étouffer qui ne se calme pas,
puisque plus tu as l'impression d'étouffer plus tu paniques, bref ... Cercle vicieux !!



Les crises se sont déclenchées chez moi à cause du stress et d'angoisses que je n'avais pas réussie à exprimer et aussi de grosses fatigues.


Je n'en fais que très rarement aujourd'hui, et lorsque je sens la cris arrivée, je me pose, tranquille, et surtout je prends le temps de respirer correctement, je me "parle" pour me calmer


Si tu en as fréquemment en ce moment, gardes un petit sac en papier avec toi et dès que tu sens la crise arrivée ou tu n'arrives plus à respirer, respire dans le sac, cela va t'aider à réguler ta
respiration et ton rythme.


Les crises s'espacent et reviennent si tu as des peurs ou des angoisses ou encore de la fatigue, parfois même un manque de fer (en tout cas pour moi c'était ça, après je suis pas médecin ;) )



Voilou, j'espère que cela t'aura aider un peu


Ne t'inquiète pas, la spasmophilie n'est pas une maladie incurable et il vaut mieux savoir se passer d'anxiolitique d'ailleurs!! Fais une petite cure de fleurs de bach ou bien des tisanes à base
de valériane (un peu dégueu, y'a la version gélules lol)



lesbebous 17/05/2011 13:03



Merci pour ton témoignage, c'est hyper rassurant de ne pas se sentir seule! Et, je ne manquerais pas de tester la valeriane!



Présentation

  • : Le blog de Sandy and the Beb's
  • Le blog de Sandy and the Beb's
  • : Une Béboute, une petite Nana, un Homme, et une maman/épouse/doctorante en droit/joggeuse (lorsque son emploi du temps le permet ). On saupoudre tout ça d'éducation non violente, et voici le résultat !
  • Contact

Profil

  • Sandy and the Beb's
  • Jeune maman thésarde du sud!
  • Jeune maman thésarde du sud!

Recherche

Archives