Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 06:29

Hier dans l'émission "les maternelles" sur France 5, pour la première fois depuis la création de l'émission ( qui fête ses 10 ans)  le thème du jour portait sur le baby blues du père. Oui, pour la première fois ! Alors que la plupart des sujets qui ont trait à la parentalité ont déjà été évoqué à maintes reprises. Cette omission est bien révélatrice de ce qu'on attend d'un père : être toujours présent, fort à côté de la pauvre maman qui souffre lors de l'accouchement. 

 

Oui, mais, dans la vraie vie tout ne se passe pas toujours comme on le voudrait. Oui, un homme peut faire une dépression du post partum. Selon les témoignages, cette dépression se manifeste de différente manière. 

D'abord, elle peut intervenir avant la naissance ( on parle alors de couvade) ou dans les six mois qui la suivent. Souvent une envie permanente de pleurer saisie les pères. Cette sensation peut-être accompagnée de nausées, mais également d'un besion de se retrouver seul, d'une crainte dès que le père se trouve avec son enfant dans les bras ou d'une peur de sa propre mort ou de celle de son enfant.


D'après les témoignages de l'émission, il existe plusieurs manière de s'en sortir pour le père. Pour certains, le retour au travail a été salvateur, même si il a été source de culpabilité ( dans la mesure où il ne se sent pas à la hauteur face à son enfant ).

Certains hommes ont trouvé une aide précieuse dans le personnel de l'hôpital où leur conjointe a accouché. Encore faut-il que ce personnel soit formé sur l'écoute des pères ou un minimum informé sur ce baby blues du papa, ce qui n'est pas encore le cas partout (loin s'en faut). Comme pour toute dépression le sport est un très bon curatif. Et bien sûr, la psychothérapie reste un lieu de passage indispensable.

 

Ce sujet nous amène à nous interroger sur la place du père lors de l'arrivée d'un nouveau-né : dans l'émission,  une sage-femme nous dit "être un père, c'est ne pas être une mère". Mais, est-ce qu'aujourd'hui, la société n'attend pas trop de ce père qui lors de la naissance doit-être tout à la fois : un Homme fort sur qui la mère puisse se reposer, un père pour l'enfant, mais également, lorsque la mère est trop fatiguée, une mère pour cet enfant. L'égalité des sexes passe aussi par la prise en compte des sentiments, de la fatigue du père lors de l'arrivée d'un nouvel enfant dans la famille. Je crois que la prise de conscience de l'entourage familial ici, dans un monde individualiste où l'on n'accorde désormais que peu de place à cette famille lors de la naissance, peut jouer un rôle primordial dans l'aide au père et à la mère. L'intervention de la famille peut permettre de soulager les parents et d'éviter au père souffrant de baby blues de trop culpabiliser à l'idée de ne pas pouvoir épauler correctement sa conjointe.


Ceci est ma contribution aux vendredis intellos de Madame Déjantée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sissi 17/06/2012 19:17


c'est vrai que devenir père n'est pas aisé et peut-être pas inné. Je sais que pour ma part, je n'ai pas laissé sa place à l'Homme avant les 3 mois de la laloutte, j'étais en mode maman louve et
personne ne pouvait l'approcher et même maintenant quand il est seule avec la puce, je l'appelle plusieurs fois par jour !! Les papas ne sont pas écoutés et pourtant leur rôle est indispensable

lesbebous 20/06/2012 09:13



Ahahah, incorrigible Sissi ! Pour ma part, je fais entièrement confiance à mon chéri, dès la naissance de la Béboute il a su s'en occuper mieux que personne (  par exemple, alors que je
paniquais à l'idée du bain, il a su le lui donner sans aucun problème)...C'est peut être aussi parce que j'ai accepté de lui laisser la place qui lui revenait. Oui, il faut que la société accepte
d'accorder aux Hommes une véritable place dans l'éducation des enfants...



Présentation

  • : Le blog de Sandy and the Beb's
  • Le blog de Sandy and the Beb's
  • : Une Béboute, une petite Nana, un Homme, et une maman/épouse/doctorante en droit/joggeuse (lorsque son emploi du temps le permet ). On saupoudre tout ça d'éducation non violente, et voici le résultat !
  • Contact

Profil

  • Sandy and the Beb's
  • Jeune maman thésarde du sud!
  • Jeune maman thésarde du sud!

Recherche

Archives