Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 09:41

Ça ne vous est jamais arrivé de discuter de principes éducatifs avec votre conjoint avant d’avoir des enfants ?

 

Pour l’Homme et moi, c’était le cas. Et l’un des grands principes auquel nous étions attaché était celui selon lequel les deux parents doivent toujours paraîtres d’accord devant les enfants (en matière d’éducation, hein, le gamin se fou que ses parents soient d’accord sur le fait qu’hello kitty est la plus choupie des petites chattes).

 

Sauf que… Depuis que notre fille est née et surtout depuis qu’elle est suffisamment éveillée pour montrer ses sentiments, sa frustration, il est arrivé que je prenne sa défense face à un mari un peu trop autoritaire à mon goût…Ce qui a mené à une belle dispute sur le fait que non, je ne devais pas contredire mon tendre époux devant la petite. Mais, c’était plus fort que moi… Il était impensable que je laisse ma fille supporter une situation qui me semblait injuste…Je n’ai fait qu’écouter mes émotions et Isabelle Filliozat m’a donné raison !

 

Je ne peux que conseiller à tous les parents la lecture de son livre ( dont j’ai sans doute déjà parlé) « au cœur des émotions de l’enfant ». Pour le sujet qui nous concerne ici, voici ce qu’elle écrit :

 

« L’enfant a deux parents. Il a donc deux fois plus de chances de recevoir des messages positifs.

Hélas, parfois les parents décident de « se mettre d’accord » et en général s’alignent sur le plus répressif. De nombreux parents croient devoir présenter un front commun aux enfants. « Front » ? Nous déjà dans une dynamique d’affrontement, de jeu de pouvoir.

Non, les enfants ne cherchent pas la faille dans le couple parental. Ils cherchent la vérité. Ils cherchent à être heureux, à s’épanouir. Ils ne vont pas forcément « profiter » d’un différend entre leurs parents. Et, quand un parent assène un message nocif, l’autre peut fournir l’antidote. Les enfants savent ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Il y a bien davantage d’incohérence pour l’enfant lorsque l’un des deux parents se range à l’attitude de l’autre et se comporte donc en opposition avec ses valeurs.

Votre conjoint humilie ou blesse votre enfant ?

Osez dire ce que vous pensez, ce que vous ressentez, Osez-vous mettre du côté de l’enfant, être un témoin de sa douleur, le défendre. Il saura qu’il peut vous faire confiance. Au contraire, si vous ne dites rien ou si vous soutenez votre conjoint…Vous le trahissez, il perdra confiance en vous.

De même, acceptez que votre conjoint prenne sa défense lorsque c’est vous qui exagérez. Personne n’est parfait, il nous arrive à tous de nous tromper, de prononcer des mots sans y avoir réfléchi, ou encore de « disjoncter » par fatigue, exaspération, ou résurgence de notre propre enfance. Votre imagination n’en sera pas ternie aux yeux de l’enfant, parce qu’il ne cherche pas une image mais une vraie personne en face de lui. En acceptant de reconnaître vos erreurs, vous lui apprenez à faire de même.

Les parents sont des personnes, ils ne sont pas forcément d’accord, et c’est important pour l’enfant de le vivre. Pourquoi imposer une vision unique du monde et de la vie ? Il est bien plus enrichissant de constater la coexistence de plusieurs points de vue ! On peut alors discuter, échanger et résoudre les conflits.

Pas de front commun donc, mais pas non plus d’escalade de la compétition à qui est le meilleur parent, ou de déplacement d’autres conflits sur le terrain de l’éducation des enfants !

C’est avec beaucoup de respect mutuel que les conjoints exposeront leurs différends, montrant ainsi à l’enfant qu’il est possible de vivre ensemble et de s’aimer tout en ne pensant pas toujours la même chose ».

Quel soulagement de lire ceci et de se dire que l’on peut tout à fait être en désaccord en matière d’éducation sans que cela nuise à l’enfant : une pression en moins !

 

Et chez vous, comment est traitée cette question ?

 

Cet article est ma participation aux vendredis intellos de Mme Déjantée

Partager cet article

Repost 0

commentaires

raulo 23/06/2014 15:02

Je suis tout à fait d'accord avec cet article et nous l'appliquons au quotidien , de plus l 'enfant se rend compte que même si 2 personnes ne sont pas d'accord , elles peuvent quand même s'entendre et s'aimer ..

Mme Déjantée 10/04/2012 16:35


Encore une fois merci de ta contribution!!! Je trouve ça vraiment très bien que tu abordes ce sujet...


Pour moi, il fait partie des très nombreuses idées que l'on ne remet pas souvent en question même si elles reposent assez largement sur une vision manichéenne des rapports parents-enfants... Un
peu comme s'il fallait faire front à 2 contre 1 pour être sûrs que l'enfant ne "prennent pas le dessus"... Dans cette vision là, certains gagnent, d'autres perdent... On ne peut être que parent
autoritaire face à enfant obéissant ou parent laxiste face à enfant roi... comme c'est triste et réducteur non?!!!


Pour moi, un principe éducatif auquel on ne croit pas n'a aucun avenir...Mieux vaut de l'authentique, même si cela nous amène à avouer que l'on s'est trompé ou qu'on n'est pas d'accord avec son
conjoint...En tout cas moi, ça m'arrive souvent!!!

lesbebous 11/04/2012 08:20



Tout à fait d'accord. Avant de lire Filliozat, je sentais que je ne pouvais être d'accord avec ces vieux principes sans pouvoir le justifier. Lire son ouvrage et le faire lire à l'Homme m'a
permis de mettre des mots sur mes sentiments !



Sissi 06/04/2012 13:37


comme toi, l'Homme est souvent plus autoritaire et plus friluex à ce qu'elle touche à tel ou tel objet. Je montre mon désaccord devant la laloutte qui l'a bien compris car elle demande toujours
Maman pour essayer quelque chose de nouveau. Nous ne pouvons pas être ok sur tout vu que nous sommes deux personnes distinctes !!!


ps: jour de varicelle pour nous aujourd'hui et toi les dents ?

lesbebous 11/04/2012 08:17



Non, on ne peut pas être toujours d'accord sur tout, et ça me semble d'ailleurs bien plus sain ! 


Aïe, je suis désolée pour la varicelle de Léonie : comment ça va maintenant ?


Nos nuits redeviennent difficiles à cause des dents de Louise...Vivement qu'elle soient toutes sorties !



May bee green 06/04/2012 11:03


Merci pour ton article ! Je suis tout à fait d'accord avec ;) et le pratique depuis plusieurs années (au début, pour notre aînée, je crois aussi que nous tentions de ne pas nous "désolidariser"
même quand nous n'étions pas d'accord... mais ça a changé, et les enfants en ressentent moins d'injustice  et plus d'écoute... même si parfois ils s'inquiètent que nous ayons un avis
légèrement différent.. au moins ils comprennent que nous nous respectons et ne sommes pas non plus parfaits, mais que nous faisons de notre mieux, pour chacun, et l'honnêteté paye toujours au
sein du couple comme au sein de la famille entière ! :)


Savoir trouver les mots justes et sains est en fait le plus délicat, mais ça en vaut la peine !

lesbebous 11/04/2012 08:13



Oui, comme toi, je pense que l'honnèteté, la sincérité sont indispensable pour établir une relation de confiance avec nos enfants. Rien ne vaut une éducation qui vient du coeur...



Présentation

  • : Le blog de Sandy and the Beb's
  • Le blog de Sandy and the Beb's
  • : Une Béboute, une petite Nana, un Homme, et une maman/épouse/doctorante en droit/joggeuse (lorsque son emploi du temps le permet ). On saupoudre tout ça d'éducation non violente, et voici le résultat !
  • Contact

Profil

  • Sandy and the Beb's
  • Jeune maman thésarde du sud!
  • Jeune maman thésarde du sud!

Recherche

Archives