Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 06:52

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, nous revenons, l'Homme et moi, d'un magnifique, que dis-je, époustouflant, séjour à Marrakech ( La Béboute ayant passé d'agréables vacances chez ses grands-parents paternels et maternels).

 

Pour que ce séjour soit le plus fantastique possible j'ai passé du temps, beaucoup de temps ( c'était pendant que j'étais malade, alors ça me faisait du bien au moral !) à chercher un riad digne de ce nom. Parce qu'il faut savoir qu'à Marrakech, il existe plus de 900 Riads, autant vous dire qu'on y trouve de tout : du riad super luxieux dont la qualité est irréprochable au riad tout pourri qui te coute un bras.

 

Mais, grâce à mon compagnon de tous les voyages, le bien nommé "guide du routard", j'ai pu trouver la perle rare ( et 10% de réduction sur présentation du guide !) : le Riad berbère.

 

Comme on n'a pas encore trié les photos, je vous laisse jeter un oeil sur le site du Riad  pour vous faire une idée du rêve que l'on a vécu, un vrai petit paradis...

 

Mais, avant de vous raconter la beauté du lieu, un petit récit de notre arrivée s'impose : vendredi soir, 23h ( pour la 1° fois de notre vie, notre avion arrive avec 30 minutes d'avance !). Du coup, il faut patienter avant de rencontrer notre chauffeur, alors on sort prendre l'air ( oui, pour s'en griller une, ça va, hein !). Sensation bizarre : il fait froid, moi qui pensait crever de chaud ( en réalité, ce sera la seule fois du séjour où on ne se trouvera pas humide de transpiration). Finalement, non sans mal, on trouve notre chauffeur et c'est parti pour la découverte de notre ville d'accueil. 

 

Dès les premiers mètres parcourus, nous découvrons la beauté de la ville, cette couleur ocre, ses palmiers...On va s'y sentir bien, c'est sûr. Puis, on entre dans la vieille ville et là, c'est un tourbillon qui nous prend. On ne s'attendait pas à toute cette agitation, très pittoresque, en pleine nuit : de minuscules ruelles, des scooters qui croisent des vélos et des ânes (!) dans un sympathique chaos. A un moment donné, le taxi est obligé de nous abandonner, les voitures ne pouvant plus circuler dans ces ruelles trop étroites. Alors, le gardien de nuit du riad vient prendre le relais avec son vélo. Et là, scène suréaliste : il tente de transporter notre ENORME valise sur son vélo ( attention, lui ne fait que pousser le vélo, il ne monte pas dessus!), c'était ) à mourir de rire mais, il y arrive, le bougre ! On marche quelques centaines de mètre et là...

 

Nous arrivons dans notre havre de paix...Au fin fond d'une toute petite et sombre ruelle se cache une grosse porte et lorsqu'on pousse cette porte...C'est le paradis ! On sent la douceur nous envahir, des effluves de musc et de sental parfument délicatement le couloir qui se termine sur un magnifique patio. Au centre du patio : un petit bassin ( qui fut très rafréchissant durant les grosses chaleurs de la journée) entouré de bannaniers et d'orangers. Nous sommes déjà sous le charme...

 

Le charme ne cesse pas lorsque nous découvrons notre chambre : elle tient sur deux étages. Dans l'entrée un grand dressing et une superbe salle de bain en tadelakt. Puis, on monte une vingtaine de marches et nous arrivons dans une chambre décorée avec une grande finesse. Au premier plan, un petit canapé recouvert de coussins à côté d'une petite table en bois. Puis, tout au fond, un grand lit sur lequel sont délicatement déposés quelques boutons de rose ( dont l'odeur est hummm....envoutante !), tout ceci entouré de jolies lanternes en fer forgé. Et, amande sur la pastilla, de grandes portes fenêtres ouvrent sur une magnifique terrasse ( toujours en tadelakt) où sont disposé un grand tapis, deux fauteuils ( ultra confortable) et deux grandes jarres illuminées. La vue est imprenable sur le patio.

 

Le lendemain, au réveil, je n'ai qu'une hâte : aller rêvasser sur la terrasse ! Pour ce faire, je profite que l'Homme dorme encore, je m'installe sur l'un de ses fauteuils, et je regarde les oiseaux tourner au dessus du patio qui s'est transformé en une véritable volière : le paradis. 

 

Puis, l'Homme se réveille et c'est le moment du petit déj' : je ne sais pas comment j'ai fait pour ne pas prendre un gramme tellement j'ai mangé (et bien mangé!) durant ce séjour. Dès le petit déjeuner, nous étions servi comme des rois : beignets, crèpes, pain, confitures, beurre et bien sûr le fameux jus d'orange pressé de Marrakech. La cuisinière Zarha est une vraie fée : nous avons manger plusieurs fois au riad et elle nous a toujours servi des mets d'une grande qualité ( tajine aux amandes et pruneaux, tajine de boulettes de sardines, pastilla au poulet...). 

 

Ingrid, la responsable du riad a également fait beaucoup pour que l'on se sente bien : elle répondait à toutes nos questions, nous a trouvé une voiture de location et nous a même emmené faire un petit tour de la médina afin que l'on retrouve facilement le chemin du riad ( ce qui n'était pas une mince affaire mais, nous nous en sommes toujours sorti !).

 

La suite de nos aventures à Marrakech, demain !

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

histoire de marrakech 10/12/2013 21:03

j'aime bien cette articles, vraiment tres belle,

riad marrakech 08/11/2013 13:07

Quel belle article, vivement les vacances au riad marrkech, cette endroit est vraiment merveilleux!!!

Présentation

  • : Le blog de Sandy and the Beb's
  • Le blog de Sandy and the Beb's
  • : Une Béboute, une petite Nana, un Homme, et une maman/épouse/doctorante en droit/joggeuse (lorsque son emploi du temps le permet ). On saupoudre tout ça d'éducation non violente, et voici le résultat !
  • Contact

Profil

  • Sandy and the Beb's
  • Jeune maman thésarde du sud!
  • Jeune maman thésarde du sud!

Recherche

Archives