Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 06:54

Enfant, j'étais traumatisée par l'idée de la mort. Ca a commencé vers 8/9 ans et ça se manifestait à n'importe quel moment de la journée. Je regardais autour de moi, et une angoisse m'envahissait : lorsque je serais morte, je ne pourrais plus voir tout ce qui m'entoure...souvent je me mettais à pleurer et appelait maman. Ma pauvre maman! Elle devait avoir le coeur déchiré de se retrouver si impuissante face à mes pleurs, je m'imagine à sa place lorsque la 'tite béboute sera assez grande pour connaître ces angoisses ( non,non, non, il ne faut pas que ça arrive....)...je ne sais pas si tous les enfants doivent passer par là (pourvu que non!).

Avec l'adolescence, ces angoisses ont disparu : je suppose que l'on vit beaucoup plus dans le présent lorsque l'on est ado, on ne s'attarde pas trop sur le temps qui passe.

Mais, avec la naissance de Louise, elles sont de retour, sous une forme un peu différente...Oui, la conscience de la mort fait partie des choses qui arriveront après l'accouchement et dont on ne nous parle pas durant la grossesse ( oui, on cache beaucoup de choses aux futures mamans!). 

D'abord, j'ai peur que le temps passe trop vite et de ne pas pouvoir profiter de la vie avec ma fille : toute idée de la quitter un jour, une semaine, me semble être du temps perdu qui sera irrécupérable. Cette conscience de la mort me fait réaliser qu'il arrivera un jour où je ne pourrai plus la serrer dans mes bras et, cette idée, m'est pour le moment ( voire pour toujours), insupportable...Heureusement qu'actuellement, je bosse à la maison...la quitter pour aller travailler à l'extérieur sera franchement difficile.

Ensuite, comme toute maman, j'ai peur qu'il lui arrive quelque chose. J'ai de la chance, à ce jour, elle n'a jamais été malade. La maternité me rend beaucoup trop sensible...est-ce que je parviendrais à gérer si jamais elle a une maladie importante ( entendez-moi bien, je ne parle pas d'un petit rhume...) ? Parce que l'intérêt d'avoir une maman, c'est de se sentir rassurée et en sécurité...J'espère ne pas être une de ces mères dont les angoisses transparaissent sur les enfants...c'est pas gagné!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

celine 13/04/2011 21:51


voila un sujet profond dont on fait difficilement le tour..la vie et la mort..donner la vie c'est aussi donner le pouvoir de la mort, c'est quelque chose qui m'a toujours fascineé enfant.Pour ma
part , je n'avais aucune angoisse rapport a ca, pour moi c'etait simplement une continuité de la vie avec ou sans souffrance selon l'approche que chacun en avait
je comprends complétement ce que tu ressens ,de ma vie dépend la sienne déja et ca c'est pas rien mais ce sentiment d'angoisse et de peur est inhérent selon moi a l'état de dépendance qui pour
l'instant est bien présent(c'est un(e)mini tamagotchi... sans toi,elle n'est rien!la responsabilité gloupssss;)
mais une fois que l'indépendance pointe son nez ,il faut la laisser venir sereinement pour l'équilibre des 2 , maman et enfant , que c'est bon(et dur aussi!) de reprendre le boulot ,de retrouver
ses espaces personnels et intimes ...que mieux les retrouvailles ensuite!en tout cas il me semble plus que nécessaire de laisser un espace de liberté autant pour la maman que pour l'enfant , sans
oublier le couple!!lui permettre de creéer ses propres armes,de le confronter a l'inconnu tout en étant pas loin ,lui permettre d étre tout simplement ,je pense que c'est l'un des plus grands
challenges quand on est parents et c'est loin d'etre evident!
avoir la conscience de la mort ne doit pas entacher celle de sa vie sinon c'est une entrave au bon développement et a l'épanouissement personnel..c'est se gacher les moments présents alors qu'on
veut les vivre a fond!c'est ressentir une nostalgie anticipeé dans un moment pourtant présent!c'est un gachis affectif pour moi
j'en aurai encore tant a dire!ca me passionne..
en tout cas, rien n'est parfait,et la culpabilité trouve vite sa place dans chaque faille, a nous de la faire mourir pour que vive le maintenant et le futur sans angoisse mais en toute conscience
de ce qui est et de ce que l'on est.


lesbebous 14/04/2011 07:41



Merci pour ce superbe message! C'est vrai que j'ai une facheuse tendance à me gâcher le moment présent...m'enfin, c'est plutôt le soir que ça me prends, lorsque la petite est couchée, au moins,
je ne gâche pas les moments avec elle!



Christine 13/04/2011 08:48


Je suis super angoisée. Reprendre la boulot a été très difficile (Ticoeur avait 6 lois) et depuis, il y a des moments dans la journée, au boulot, où je suis prise d'angoisse soudaine, de ne pas
savoir exactement où il est, ce qu'il fait, si tout se passe bien au square, si rien ne lui est arrivé... Rien que pour ça, je rêve d'un futur congé mater !


lesbebous 13/04/2011 09:17



Pas facile d'être maman et de travailler!



Présentation

  • : Le blog de Sandy and the Beb's
  • Le blog de Sandy and the Beb's
  • : Une Béboute, une petite Nana, un Homme, et une maman/épouse/doctorante en droit/joggeuse (lorsque son emploi du temps le permet ). On saupoudre tout ça d'éducation non violente, et voici le résultat !
  • Contact

Profil

  • Sandy and the Beb's
  • Jeune maman thésarde du sud!
  • Jeune maman thésarde du sud!

Recherche

Archives