27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 13:20

J'ai toujours cru que pour être une femme heureuse, je devais avoir un boulot important...Alors, j'ai mis les bouchées doubles pour y arriver. Je n'avais pas d'aussi grandes facilités que l'Homme, mais, j'aimais apprendre et ça m'a plutôt réussi puisque j'ai obtenu mon master en droit comparé et j'ai même pu décrocher une allocation de recherche pour financer ma thèse. Bref, pour moi, une femme ne pouvait s'accomplir qu'en étant autonome et en ayant un emploi gratifiant. Rester à la maison pour s'occuper des enfants, ce n'était pas dans mes plans de carrière, et pourtant...

La petite béboute est arrivée et, ma vision de la vie a été chamboulée...Comme je l'ai déjà dit, je prends de plus en plus conscience du temps qui passe. Mais, surtout, je prends du plaisir à rester avec ma fille. Aucune journée ne ressemble à la précédente, chaque jour, je la vois grandir et évoluer, je touche du doigt les vrais plaisirs de la vie, à la fois simples et tellement fascinants...Mais, j'éprouve une certaine culpabilité...

Vis à vis de l'Homme, d'abord, qui, lui aussi, aimerait pouvoir profiter de sa fille, mais, n'a pas le choix : il faut dire que ni moi, ni la société ne le lui laisse, ce choix. 

Vis à vis de mes rêves de jeunesse, ensuite, parce que, être mère au foyer, ce n'est pas ce dont rêvait l'ado de 17 ans qui passait son temps à la bibliothèque.

Vis à vis de la société, enfin, car, une femme accomplie doit pouvoir tout assurer : travailleuse acharnée, épouse comblée, maman aimante...

Mais, je suis heureuse comme ça...même avec cette culpabilité qui me colle à la peau, je ne me vois pas ailleurs pour le moment. Et puis, j'ai la chance d'avoir près de moi un merveilleux exemple de maman au foyer reconvertie en wonder woman du travail ! La vie n'est pas si courte finalement et, elle offre la possibilité d'en vivre plusieurs en une seule...Suffit juste que j'arrête de culpabiliser, quand je dis que j'ai une propension inégalable à me gâcher le quotidien par de stupides questions existentielles...heureusement, j'ai un super défouloir pour pouvoir passer à autre chose!



Partager cet article

26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 15:16

Notre bon Mr B. Nous a informé de l'initiative de dailymotion en partenariat avec l'INA: proposer le journal de notre naissance. J'ai bien aimé l'idée, si ça vous intéresse, c'est par ici link

Par contre, pour les naissances récentes, les archives ne sont pas encore en ligne. Par exemple, je n'ai pas pu trouver le journal de la naissance de la 'tite béboute. Mais, en tapant simplement sur google "journal du 30 novembre 2010", j'ai trouvé ça : link. On ne parlait donc, que de la neige au moment de la naissance de notre fille...c'est vrai qu'à la sortie de la maternité, il fesait un froid glacial, mais aussi un magnifique soleil!

Et pour vous, que s'est-il passé le jour le jour de votre naissance ?

Partager cet article

26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 09:25

Les week-ends de fêtes, c'est sympa mais crevant...Bilan :

- La confirmation que nous avons une chance phénoménale : Louise n'a pas arrêté de rire tout le week-end, n'a jamais râlé parce que nous la trimballions à droite et à gauche et s'endormait toute seule lors des soirées chez les amis.

- Une garde-robe complétée pour la 'tite béboute, qui va du plus mignon au plus incongrue ( la palme revenant à la robe alliant tule, ruban et paillette, le tout allant du orange à l'argent).

- La giraffe Sophie qui a réussi à s'inviter à la maison

- Un bon rhume pour la maman

- Trop de chocolats engloutis

- De tout mignons petits objets de déco pour la chambre de la 'tite béboute

- Du monde, du monde, du monde, de nouvelles rencontres fort sympathiques, de la bouffe, des rires, et un peu de soleil!

- Une annonce de mariage : félicitations (on n'y croyait plus...)! 

 

Bref, la vie est belle, pourvu que ça dure !

Partager cet article

22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 14:11

Ce matin, courses au supermarché. Une grand-mère explique à sa fille, en parlant de Louise :

"On fait de beaux bébés maintenant"! Et oui, on n'arrête pas le progrès ma bonne dame, moi, pour ma fille, j'ai mis les meilleurs designers sur le coup!

Partager cet article

20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 10:11

 

IMG 2507

Hier soir, j'ai enfin obtenu le lien picasa de l'album photo de notre fille ( non, il n'y a pas de problèmes de communication dans notre couple, pourquoi vous pensez à ça ?)...Et bien, j'aurais pas dû...quel coup au coeur. Comment un être humain peut-il changer aussi vite, je ne m'y étais pas préparée. Durant la grossesse, j'imaginais ma vie avec un nourrisson, pensant qu'il s'écoulerait pas mal de temps avant qu'il puisse tenir assis seul ( en réalité, elle a besoin de ma main dans son dos, mais, on tient le bon bout!), qu'il puisse rire aux éclats ( j'adore!), ou qu'il commence à manger autre chose que du lait ( à partir du 5 mai, date du prochain rendez-vous avec le pédiatre)...

Or, tout ça est fait ou sur le point d'être fait et ça me fout un coup au moral...A ce rythme là, j'aurais à peine le temps de me retourner et elle sera sur le point de quitter la maison...Je veux pas !  Pourquoi inflige-t-on une telle torture aux mères ? Comment font les mamans, qui travaillent hors de chez elles et qui font garder leurs enfants, pour supporter la séparation ? Chaque minute passée sans elle me semble irrécupérable. Et oui, ma pauvre Sandy, il y a encore du travail à faire sur toi-même, c'est pas gagné...

 

Partager cet article

19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 17:35

3828098026_1361830b65.jpgVoilà, j'ai fait un peu de ménage dans le coin, parce que c'était bien le bordel tout de même...si vous avez le temps, l'envie ou le courage n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, oui, oui, même toi caché tout au fond et qui ne t'exprime jamais, je t'en donne l'autorisation, aujourd'hui de donner ton avis !

Trève de plaisanterie, hier soir, notre ville adorée était à l'honneur sur M6! Non, je ne parle pas ( pour une fois) de cette ville internationalement connue qu'est Cannes. Mais, de la patrie de Raimu, où l'on chante le pilou sous la clameur des supporters de son équipe de Rugby ( et où réside notre Jooooonny, pas le rockeur, l'autre) : TOULON ( je précise que je reste une toulonnaise expatriée en terre cannoise!). Bref, ce n'était pas sous son meilleur angle que notre ville était présentée, puisqu'il s'agissait, de redressait un restaurant au bord de la faillite...

Et oui, mea culpa, j'ai regardé une émission de téléréalité. Non, parce que moi et la téléréalité ça fait 26...J'ai tout simplement l'impression qu'on prend mon cerveau et qu'on aspire tout son contenu lorsque je tombe sur ce type d'émission...Mais, j'ai fait un effort. Et puis, je connaissais déjà la version anglaise présentée par le grand Gordon Ramsay ( I love uuuu!). Donc, j'ai assis l'Homme à coté de moi-même et voici que l'on était parti pour regarder "Cauchemar en cuisine".

Premier point : J'ai bien aimé le chef philippe Etchebest, j'en avais plus ou moins déjà entendu parlé. Et bien, je l'ai trouvé très humain et plus pausé que Gordon Ramsay.

Deuxième point : j'ai bien ris et me suis beaucoup énervée en même temps... Philippe Etchebest venait sauver un restaurant qui manquait de clientèle car il n'utilisait que des produits surgelés...M'enfin! Les 3/4 des resto du port de Toulon ( où se situait l'intrigue) fonctionnent aux surgelés, j'irais même plus loin : c'est le cas des 3/4 des restuarants de l'aire toulonnaise ( et, même chose pour Cannes...quoique, il y a pas mal de restaurant étoilés...). Il est bien là le problème : là où il y a de la clientèle, il y a du surgelé. Vous connaissez ma passion pour la nourriture de qualité, donc, cette situation me rend complètement dingue. Mais, finalement, la faute repose tout autant sur le consommateur que sur le restaurateur. Puisque les gens acceptent de payer le prix fort pour du surgelé : pourquoi s'en priver ? C'est plus rapide, il n'y pas de gaspillage, on réduit la main d'oeuvre, non, franchement, c'est tout bénèf'...Et bizarement, parce que mon palais peut un petit peu ( plus ou moins) faire la différence, j'ai pu constater qu'à l'étranger, on nous vendait beaucoup moins de produits surgelés dans les restaurants. Je vous en foutrez moi du repas gastronomique des français classé par l'Unesco!

Troisième point : c'était rigolo de revoir un coin familier à la télé, j'avais déjà pris l'apéro une fois ou deux au printemps dernier dans ce resto et le patron était plutôt sympa ( ce qui est plus que rare sur le port de Toulon et ce qui ne s'est pas tout de suite vu dans l'émission).

Quatrième point : On a entrevu Joooonny et ça, ça me plait ( oui, parce que pour se remotiver le restaurateur a eu droit à une séance d'entraînement avec toute l'équipe du rct) !

Enfin : J'ai fait un effot une fois, mais, je ne pense pas regarder à nouveau l'émission : Gordon me manque trop!

Partager cet article

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 07:10

 

 

 

- J'ai abandonné l'idée de couper les ongles à la 'tite béboute...elle bouge beaucoup trop ses mains et j'ai trop peur des services sociaux. Non, décidement, la lime à ongles c'est la meilleure solution...Mais, pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt?!

- Dans quelques jours, c'est Pâques! Grosse pression...toutes la famille ( ou devrais-je plutôt dire, "les familles") sera réunie pour contempler la 'tite béboute. Il faut qu'elle soit la plus Meugnonne possible pour satisfaire l'assemblée : une petite robe liberty par ci ( je vous ai déjà dit que j'étais fan de l'imprimé liberty ?), un chapeau trop mignon par là...ça devrait faire l'affaire, sans compter sur le charme naturel de ma fille qui pourrait faire fondre même le plus extrémiste des membres d'Al-qaida.

- Il faudrait dire aux membres de ce gouvernement d'arrêter de nous prendre pour des benets : ouhouhouh, en bas aussi on a accès aux textes, y'en a même qui sont chargés de les étudier, ça s'appelle des chercheurs en droit. Alors, si vous nous mentez, y'en a qui vont s'en apercevoir.Et, un gouvernement qui ment à ses citoyens, ça fait pas très classe, n'est-ce pas M. Guéant ?  Et non, on ne peut pas demander la prison à vie pour le chauffard de Chelles...c'est trop con, le code pénal ne prévoit que 10 ans d'emprisonnement...Remarquez, vous êtes peut-être très bête et avez lancé une info comme ça, sans vous renseigner...Je ne sais pas ce qui serai le plus grave!

- Il faut que je m'entraîne sérieusement au nouage sur le dos, dans dix jours on part avec les amis à la montagne et je n'ai toujours pas testé. J'ai un peu le stress : à un moment, il faut bien lâcher...et si elle tombe ? J'ai visionné quelques tutoriels sur youtube, les mamans sortent tout droit d'une école de cirque ou quoi ? On dirait qu'elles jonglent avec leur bébé pour les mettre en écharpe dans le dos...Alors, pour moi avec mes deux mains gauche, c'est loin d'être gagné!

Partager cet article

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 06:51

 

 

 

   Me voilà de retour après un week-end mouvementé, mi-toulonnais, mi-cannois. La 'tite béboute, ça l'a crevée, il est 7h55, et, elle dort encore.

Le dimanche soir, on n'a pas forcément l'envie, ni le temps de rester des heures dans la cusine. Hier soir, sur la base de la traditionnelle recette des tartines, j'ai imaginé ce petit plat, très rapide et, ma foi, plutôt savoureux, aux dires de l'Homme ( vous noterez qu'à la demande générale, "l'homme" devient "l'Homme").

 

Pour 6 tartines :

 

- 6 tranches de pains figues/noix

- 1 boîte de 8 coeurs d'artichauts

- Fromage de chèvre 

- Comté

- Huile d'olive

 

Préchauffez le four ( température maximum),

Sur le pain, posez, dans l'ordre, artichauts, fromage de chèvre, comté, huile d'olive.

Au four 8 mn... 

C'est prêt!

Et pour faire plaisir à Mister B. : évidement, ce petit plat s'accorde très bien avec une petite salade mi-roquette, mi-mâche!

Partager cet article

14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 10:12

 

 

 

Il faut bien occuper les journées pluvieuses comme aujourd'hui ( que les personnes qui ne vivent pas dans le sud arrêtent de jubiler tout de suite!), j'ai donc pensé que raconter des histoires à la 'tite béboute serait une bonne idée. L'homme avait la chance d'avoir une maman qui lui inventait des histoires...pour l'instant, je n'ai pas suffisament d'imagination. Pour combler cette lacune, je suis partie à la pêche aux histoires sur le net. Et, j'ai trouvé un site super sympa, qui dispose de livres virtuels avec des histoires simples et pas trop longues, la 'tite béboute a semblé apprécier!

Si ça vous intéresse, c'est par ici : link

Pour passer le temps lorsque le temps n'est pas à la fête, j'utilise pas mal youtube. Mais, pourquoi donc me direz-vous ? Le karaoké!!! Louise, adore ma voix de crécelle, alors, je choisi une chanson ( avec une préférence pour aérosmith et goldman...) et je m'envoie...elle est trop jeune pour se moquer de sa pauvre mère, il faut bien en profiter! Sur youtube, on trouve de tout, y compris des documentaires animaliers. J'ai montré à Louise un reportage sur les bébés ours, elle était captivée. Youtube par temps de pluie, c'est tout de même bien pratique!

D'autres idées pour animer la journée pluvieuse d'un bébé de 4 mois et demi ?

Partager cet article

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 06:54

Enfant, j'étais traumatisée par l'idée de la mort. Ca a commencé vers 8/9 ans et ça se manifestait à n'importe quel moment de la journée. Je regardais autour de moi, et une angoisse m'envahissait : lorsque je serais morte, je ne pourrais plus voir tout ce qui m'entoure...souvent je me mettais à pleurer et appelait maman. Ma pauvre maman! Elle devait avoir le coeur déchiré de se retrouver si impuissante face à mes pleurs, je m'imagine à sa place lorsque la 'tite béboute sera assez grande pour connaître ces angoisses ( non,non, non, il ne faut pas que ça arrive....)...je ne sais pas si tous les enfants doivent passer par là (pourvu que non!).

Avec l'adolescence, ces angoisses ont disparu : je suppose que l'on vit beaucoup plus dans le présent lorsque l'on est ado, on ne s'attarde pas trop sur le temps qui passe.

Mais, avec la naissance de Louise, elles sont de retour, sous une forme un peu différente...Oui, la conscience de la mort fait partie des choses qui arriveront après l'accouchement et dont on ne nous parle pas durant la grossesse ( oui, on cache beaucoup de choses aux futures mamans!). 

D'abord, j'ai peur que le temps passe trop vite et de ne pas pouvoir profiter de la vie avec ma fille : toute idée de la quitter un jour, une semaine, me semble être du temps perdu qui sera irrécupérable. Cette conscience de la mort me fait réaliser qu'il arrivera un jour où je ne pourrai plus la serrer dans mes bras et, cette idée, m'est pour le moment ( voire pour toujours), insupportable...Heureusement qu'actuellement, je bosse à la maison...la quitter pour aller travailler à l'extérieur sera franchement difficile.

Ensuite, comme toute maman, j'ai peur qu'il lui arrive quelque chose. J'ai de la chance, à ce jour, elle n'a jamais été malade. La maternité me rend beaucoup trop sensible...est-ce que je parviendrais à gérer si jamais elle a une maladie importante ( entendez-moi bien, je ne parle pas d'un petit rhume...) ? Parce que l'intérêt d'avoir une maman, c'est de se sentir rassurée et en sécurité...J'espère ne pas être une de ces mères dont les angoisses transparaissent sur les enfants...c'est pas gagné!

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog