9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 17:41

Comme La Mite Orange est une maman bloggeuse très très gentille, elle vous propose de gagner un sac VIP mum ! Si vous voulez tenter votre chance, c'est par ici : link !

Partager cet article

9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 15:22

 

Hier, pour changer, petite ballade sur la pointe Croisette avec l'Homme et la 'tite béboute. C'est pas qu'on aime pas aller ailleurs, mais, c'est le plus beau coin de ballade en famille ( et le plus pratique ) des environs. Et surtout, à l'arrivée y'a les churros, et la famille Bébou adoooore les churros ( surtout qu'on en trouve pas de partout dans le coin!). Bref, hier nous étions donc sur la Croisette. Et qu'est ce qu'il s'y passe en ce moment sur la Croisette ? Les préparatifs de la grande fête de l'année : le festival du film!

 

En exclusivité pour nos lecteurs adorés chéris d'amour, l'Homme a pris quelques photos de ces préparatifs :

 

Ici, au loin, la construction du studio canal devant l'hôtel Martinez :


IMG_3290.JPG

 

Le studio Canal de près ( vous reconnaitrez au fond à gauche le décor des guignols):


IMG 3291

 

En guest star, la 'tite béboute ( et, en arrière plan, sa mère, qui attend sagement que ces putains de churros soient prêt !) :


IMG 3289

 

 

Comme je le disais dans un précédent article, mon grand truc pendant le festival c'est de regarder les gens : le badaud venu à la recherche de la star, la bimbo cherchant à se faire remarquer, le pseudo pro du ciné arborant fièrement son accréditation même lorsqu'il se rend aux toilettes, les mamies ( je ne sais pas pourquoi, mais, c'est toujours des mamies qui portent des vêtements étranges...) aux tenues plus excentriques les unes que les autres, le couple de fétard qui se la raconte parce qu'il a pu entrer dans une soirée que tout le gratin avait délaissé... Par contre, la recherche du vrai beau people, j'ai laissé tomber...trop compliqué, trop d'heures à poireauter, trop fatiguant et pas bien intéressant!


Mais, ce que j'aime vraiment dans le festival, ce sont les films : même si je n'ai pas l'occasion de les voirs en "live", c'est à dire au moment où ils sont projeté à Cannes, j'en apprends plus en dix jours en matière de culture cinématographique que sur toute une année, et, apprendre, moi j'aime ça!


Pour les non-professionnels qui aimeraient assister à des projections, deux bons plans ( en dehors de quémander des invit' devant le palais) :


Cannes cinéphiles : permet au grand public d'assister à la projection de la sélection Cannoise dans des salles spécialements ouvertes à cet effet ( c'est à dire pas avec les pro!), il faut s'inscrire en avance pour obtenir une accréditation. Plus d'infos :link


Le cinéma de la plage : Tous les soirs, sur la plage Macé ( à côté du palais), est projeté un grand classique du cinéma, on est bien installé dans des transat' et on se laisse porter! Plus d'infos : link

Partager cet article

7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 17:43

IMG_3264.JPGQuelques petites nouvelles de la famille Bébou :

 - L'Homme n'est pas très content : le RCT n'ira pas en demi-finale du top 14...

- La 'tite béboute nous a effrayé cette nuit : réveil en hurlant, même en la prenant dans les bras, ça allait crescendo...Visage rouge écarlate, lèvres violettes, elle n'a jamais hurlé si fort. Grosse panique pour moi. Mais, j'ai dégainé ma solution miracle ( 1° ex aequo avec mon sein droit): le doliprane, 15 mn plus tard, elle était calmée, ce serait encore un coup des dents que ça ne m'étonnerai pas!

- La 'tite béboute aime ma cuisine ! Après quelques grimaces lors de son premier repas, désormais, elle dévore ses compotes et purées, sans distinction. Elle a déjà goûté à la carotte et à la courgette pour le salé, à la pomme et poire pour le sucré. Lorsqu'elle voit la cueillière arriver, elle se jette dessus en ouvrant grand la bouche. Pour le goûter du jour, elle a pris 120 gr, moi qui avait peur qu'elle n'apprécie pas le changement... 

- Petit week-end entre nous trois, j'adore! 

- La Croisette se prépare pour le 64° Festival du film, j'ai hâte de regarder les badauds rechercher les pseudo stars ou regarder les filles et fils à papa Parisiens, descendu à Cannes pour faire la fête car leur sacré Baron y a migré pour la durée du festival. Par contre, il ne faut pas compter rencontrer Brad Pitt, ou Robert De Niro au détour d'une rue, ils ne se déplacent qu'en voiture de luxe accompagnés de leur garde du coprs.Toutefois, si et seulement si, on a poireauté durant cinq heures en bas du palais, on peu peut être oser espèrer les entre-apercevoir lors de la montée des marches. De toutes façons, la 'tite béboute et moi, on aurait pas grand chose à leur dire...

Partager cet article

6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 06:48

5058520058_637aa297f0.jpg A la décision d'attendre un enfant, s'ajoute souvent la liste des valeurs que l'on voudra lui inculquer, en tous cas, ça a été la base pour nous : nous avons choisi d'aprrendre la politesse et la curiosité du monde qui l'entoure à Louise, mais, surtout, le respect, aussi bien de l'environement que de l'être humain. Or, je me demande sérieusement si nous avons choisi le bon pays pour mettre en oeuvre ces principes auprès de notre fille. Bon, je sais, comme dirait l'Homme, nous sommes encore le moins pire des pays en la matière...Mais, je commence vraiment à bouillir.

Petite, je voyais de quelle façon étaient traité les enfants d'origine étrangère dans mon village, ce n'était pas forcèment des attaques directes, plutôt, des regards en coin, des paroles basses...Tout ça provoquait chez moi une vague de révolte, j'étais pourtant, trop timide pour dire quoi que ce soit.

En 1998, j'ai vécu au pays des bisounours grâce à la coupe du monde et son esprit rassembleur,

Lorsque Jean-Marie Le Pen est arrivé au deuxième tour de l'élection présidentelle de 2002, j'ai pleuré, hurlé, et, recommencé à me questionner sur le monde dans lequel je vis,

Notre Président est arrivé au pouvoir, et, petit à petit, racisme et xénophobie sont devenu banal...On ne se cache plus pour jeter l'opprobe sur l'immigration et les immigrés puisque même les membres du gouvernement s'y mettent...

Et puis, il y a eu ces révolutions dans les pays du Maghreb. Dans notre pays, les principes de la révolution française ont toujours été élevés comme un étendard mais, lorsque d'autres peuples font la même chose que nous, et qu'ils crèvent de faim à cause de leur courage, on se calfeutre au lieu de les accueillir. Il n'y a bien que le Medef pour crier que l'immigration est indispensable à l'économie française.

Et maintenant, cette question des quotas dans le foot...Je craque...Je veux retrouver la France des droits de l'Homme, celle qui a à coeur de ne pas faire de différence entre les être humain, celle qui, bien sûr, ne peut sortir de la misère la Terre entière, mais, qui fait tout pour la limiter, oui, cette France là, c'est certainement la France des bisounours, mais, fuck! J'en ai ma claque moi, de cette haine latente, je ne veux pas qu'elle soit la norme dans un pays où va vivre ma fille, je ne sais pas quelle est la solution, certainement l'éducation, apprendre à ses enfants, dès le plus jeune âge qu'il ne faut pas avoir peur des étrangers, ni, de la différence. Evidemment, c'est ce que je ferai avec Louise, mais, les autres ?

Partager cet article

5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 18:40

Ma fille est un golgoth : elle a pris 4 cm en un peu plus d'un mois, désormais, à cinq mois elle mesure 66,5 cm pour 7kg...en haut de la courbe, pas tout en haut, mais, certainement pas en bas! 

D'après le pédiatre, elle est en pleine forme...heureusement qu'il est là, hein! Sauf que, d'après lui, elle serait un peu "craintive" : tu m'étonnes, elle l'a vu arrivé avec son baton qu'il allait lui enfoncer dans la gorge...et, elle a de la mémoire ma fille : chaque fois qu'on voit le pédiatre, il lui enfonce une grosse aiguille dans la cuisse, alors, elle devient méfiante. Par chance, cette fois-ci, elle n'a pas eu droit au vaccin, parce que ça, associé à la nouvelle alimentation, c'aurait été trop dans une seule journée!

"La compote! La compote!" J'ai chanté ça toute l'après-midi à la 'tite béboute afin qu'elle face le lien entre les nouveaux mots et les nouvelles actions, ok, 'faut que je me calme... Bref, en rentrant de la visite chez le pédiatre, je me suis empressée de faire la petite compote sans passer par la case babycook (il fallait lire la notice et la comprendre, c'était trop long), rien ne vaut une bonne casserole et une girafe!

Une fois la compote de pomme refroidie, direction le gosier de ma fille : au départ, j'ai bein cru qu'elle détestait, rapport à la drôle de grimace qu'elle a fait une fois la cueillière dans la bouche...Et puis, ma foi, après une petite sieste sur le sein elle a volontier accepté d'en reprendre.

Demain midi, second round avec la carotte...la suite au prochain épisode!

Partager cet article

4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 17:12

4745286030_5aa1443b79.jpgCeux qui me connaissent, savent bien que je suis une dingue de nourriture, hautement attachée à sa qualité. L'apprentissage des saveurs devra tenir une place de choix dans l'éducation de la 'tite béboute. Et, a priori, ça devrait commencer demain! Demain, une étape importante dans la vie de notre béboute, et dans ma vie de maman, sera franchie : celle de la diversification alimentaire. Vous connaissez tous, désormais, mon angoisse du temps qui passe, je ne vous étonnerez guère en vous disant que cette étape, et bien, je l'appréhende un peu...Mais, l'appréhension du changement est compensée par ma passion pour la cuisine et les produits frais! Demain, je vais pouvoir faire mumuse avec le babycook ( merci Caro!) et inventer tout un tas de recettes de purées avec tout un tas de légumes! 

Pour nous préparer à notre nouvelle tâche culinaire ( oui, parce que ma fille restera en cuisine avec moi, à m'observer, jusqu'à ce qu'elle soit capable d'utiliser le matériel!), un petit tour au plus beau marché des alpes-maritimes ( parce que le plus beau de France, c'est celui du cour lafayette à Toulon, parce que Toulon!) : le célèbre marché de Forville ( voir la jolie illustration ci-dessus), marché qui alimente tous les restaurants étoilés de l'aire cannoise, c'est dire s'il est fournit en produits de qualités! 

Après plusieurs années d'expériences, j'ai appris à me repérer dans la partie fruits et légumes du marché (oui, ça m'a pris plusieurs années, je n'ai pas toujours était brune...) : sur les côtés, les revendeurs ( donc, non-producteurs), au centre les producteurs bio ou non mais toujours en vente directe, et, la vente directe, c'est rare sur un marché mais c'est une véritable mine d'or. La plupart du temps, on y trouve des produits introuvables ailleurs. Pour exemple : j'y ai acheté de délicieuses blettes à cotes vertes ( d'habitues, elles sont blanches ) et de toutes fines asperges violettes. Autre avantage, comme c'est de la vente directe, les prix défis toute concurrence! Pour la 'tite béboute j'ai trouvé une jolie petite botte de carottes nouvelles et des courgettes beurre...pas sûr qu'il en reste pour demain, c'était trop appétissant...Bon, j'arrête mon énumération légumeuse sinon, tous mes lecteurs vont me lâcher!

En attendant les résultats du premier repas de la 'tite béboute, voici deux petites recette rapides, effectuées hier avec les fruits de ma pèche maraîchère :

 

Blettes à la crème fraîche :


On cuit 300 gr de blettes à la vapeur pendant 20 mn, puis, une minute à la poêle dans une cuillière à soupe d'huile d'olive, on ajoute 20 cl de crème fraîche, de l'ail en poudre, sel et poivre. Un petit coup rapide de mixeur pour les hacher ( rapidement pour ne pas faire de la soupe!). Fini!

 

Asperges confites au four :


Poser les asperges sur une plaque allant au four. Les arroser d'huile d'olive, sel et poivre. 15/20 mn de cuisson selon l'épaisseur des asperges. Avec l'Homme, on a adoré. Maintenant, on attendant vos avis!

Partager cet article

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 06:48

3840494050_3028fe5e5f.jpgSamedi matin, nous étions en partance pour le parc Alpha, à côté de Saint-Martin en Vésubie dans le Mercantour. Pourquoi Alpha, me direz-vous ? Ce serait le nom donné aux loups dominant de la meute...ouaip, pourquoi pas...

Nous ne sommes pas arrivés au moment le plus chaud...alors qu'au chalet le temps était printannier ( grand soleil, les garçons s'étaient mis en short),une fois au parc, un froid polaire (enfin, je me comprends) s'empara de nous, les cuisses des hommes commencèrent à greloter. Seule la 'tite béboute était bien au chaud, emmitouflée dans l'écharpe sur le dos de l'Homme, qui profita de cette chaleur bienvenue.

N'écoutant que notre courage, et, bravant le froid, le vent et la pluie, nous partîmes rejoindre un petit chalet au milieu de la forêt afin d'assister au repas des bêtes. Oui, parce que, dans ce parc, les loups ne chassent pas! Les trois meutes qui y vivent disposent chacune de un à quatre hectares de forêt, en fonction du nombre de loup dans la meute ( la première que nous avons rencontré ne comprenait que deux loups), pour s'épanouir.

Au chalet des soigneurs, une jeune fille nous attendait, afin de nous en dire plus sur la façon de soigner et nourrir ces braves bêtes. On a eu la chance de les voir manger. C'est assez rapide : un soigneur pose la viande sur le sol. En l'espace de deux minutes, on voit accourir du fin fond des bois les deux membres de la meute ( appelés, ici, Giuliano et Diana...soit disant, ce serait des loups italiens, mais, y'a un problème : ils sont incapable de se reproduire!). Je ne pensais pas que les loups étaient aussi craintif, ils avancent, comme qui dirait, à petit pas en regardant tout autour d'eux, alors que nous étions bien caché derrière les baies vitrées du chalet. 

Ensuite, nous avons eu droit aux explications de la soigneuse, notamment sur le fait qu'au final, ils ne soignent que très rarement les loups blessés. L'odeur de l'homme risquant de les éloigner de la meute. 

Après ça,  un petit tour pour le repas d'une autre meute et comme nous étions incapable de terminer la visite du parc qui se fait essentiellement en extérieur,nous avons effectué un arrêt au chalet snack/souvenirs pour boire un thè chaud, au demeurant fort apprécié! Coin hyper agréable : on y trouve une boutique devancée par un abris ouvert composé d'une grande cheminée ( allumée!) et de tables de pique-nique. Un peu plus loin, une grande aire de jeu pour les enfants se dresse près d'une rivière. Très mignon. Mais, vu le froid on a dû s'éclipser en courant, pour se réfugier sur la terrasse d'un resto über-agréabeule de Saint-Martin en Vésubie ( plus bas dans la vallée, donc bien plus chaud!).

Bilan de la visite :

- Le positif :

Le paysage, très dépaysant

La beauté des loups

Le fait que les loups aient suffisament d'espacer pour s'épanouir ( c'est la raison numéro uno qui m'a permis de faire une visite au parc, je boycotte zoo et autres marineland, je ne supporte pas de voir les animaux enfermés...)

Les explications des professionnels : claires et complètes

Le coin pique-nique près du feu de cheminée : super agréable!

 

- Le négatif :

Euh...le froid :au printemps, prévoir d'être couvert comme pour le ski ou, visiter le parc en été !

Le prix : 12 euros l'entrée pour un adulte...peut être que si nous étions resté plus d'une heure, on l'aurait mieux supporté...en principe, il faut prévoir en moyenne deux heures trente pour la visite complète du parc.

 

 

 

 

Partager cet article

2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 07:50

Le week-end est terminé, le bilan est fort positif!

L'arrivée au chalet s'est faite sous la pluie...il ne fallait pas trop en demandé, nous n'étions qu'au mois d'avril.

Et, comme il pleuvait toujours le lendemain matin, j'en ai profité pour initier ma fille aux joies des mariages royaux. Non, parce que pour le prochain, elle aura sans doute l'âge que j'ai aujourd'hui, alors, autant qu'elle en ai déjà une petite idée( bien que je doute fortement qu'à son âge elle comprenne quelque chose à ces ombres qui bougent dans la télé). J'ai adoooré la robe de Kate, et, encore plus celle de sa soeur Pipa ( la demoiselle d'honneur) qui a éclipsé la princesse aux yeux de l'Homme ( mais, comment Kate a-t-elle pu accepter d'avoir une demoiselle d'honneur aussi bien foutue ?!), c'était la minute people!

Le soleil est apparu en fin de journée, ça a été l'occasion de faire notre première ballade avec Louise en montagne au printemps, et de tester le portage dos : elle a semblé apprécier! Bon, on a triché, on a testé le noeud hamac inversé mais, avec l'aide d'une seconde personne. Je m'explique : dans cette position, on peut, d'abord, faire le noeud, et glisser, ensuite, l'enfant dans l'écharpe. Lorsque cela se fait sur le ventre : il n'y a pas de problème. Mais, sur le dos, on se rend vite compte que, seul, on ne peut pas y faire rentrer un bébé. Donc, j'ai aidé l'Homme à faire rentrer la 'tite béboute dans l'écharpe, entre le nouage et le rentrage de 'tite béboute on en avait pour 3 mn. Au contraire des autres nouages dos qui nécessitent plus de temps mais surtout beaucoup plus d'habilité ( je vous ai déjà dit que moi et l'habilité ça faisait 26 ?), mais, qui ont l'avantage de pouvoir être éffectué par une seule personne. J'en suis toujours au même stade : je ne peux pas encore utiliser l'écharpe en portage dos toute seule!

Le lendemain, direction le parc alpha ( également appelé parc des loups), il y faisait malheureusement trop froid pour que l'on puisse en profiter pleinement, mais, c'était bien sympa tout de même ( je ferais un billet plus détaillé là-dessus)!

Enfin, nous avons enchaîné, petite ballade sympa, feu de cheminée, repas...Et retour at home.

Louise a été un amour, toujours souriante et calme...cette fois on le sait, on peut partir en week-end avec elle sans crainte!

Partager cet article

28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 06:10

4602442210_afe2d2aace.jpgCette après-midi, c'est le grand départ en vacances ( enfin, on ne part que quatre jours...), destination : le Mercantour! Premières vacances pour la p'tite béboute ( en dehors de ses visites régulières chez ses grands parents). Parce que, aller chez les grands-parents, c'est facile : il y a tout le nécessaire petite enfance, alors qu'aujourd'hui, c'est un peu l'aventure...On sort pour la première fois le lit parapluie, il va falloir apprendre à prendre des bains sans baignoire, faire des ballades en écharpe sur le dos, et, le plus difficile : accepter de manger en extèrieur. Et oui, ma fille a ses petites préférences, manger à l'air libre n'en fait pas partie ! C'est donc un gros challenge qui s'anonce pour nous. Enfin, "gros", je me comprends...la 'tite béboute n'est pas très difficile, il suffira de s'adapter! 

Allez, je pars tout préparer : à bientôt les gens !

Partager cet article

27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 13:20

J'ai toujours cru que pour être une femme heureuse, je devais avoir un boulot important...Alors, j'ai mis les bouchées doubles pour y arriver. Je n'avais pas d'aussi grandes facilités que l'Homme, mais, j'aimais apprendre et ça m'a plutôt réussi puisque j'ai obtenu mon master en droit comparé et j'ai même pu décrocher une allocation de recherche pour financer ma thèse. Bref, pour moi, une femme ne pouvait s'accomplir qu'en étant autonome et en ayant un emploi gratifiant. Rester à la maison pour s'occuper des enfants, ce n'était pas dans mes plans de carrière, et pourtant...

La petite béboute est arrivée et, ma vision de la vie a été chamboulée...Comme je l'ai déjà dit, je prends de plus en plus conscience du temps qui passe. Mais, surtout, je prends du plaisir à rester avec ma fille. Aucune journée ne ressemble à la précédente, chaque jour, je la vois grandir et évoluer, je touche du doigt les vrais plaisirs de la vie, à la fois simples et tellement fascinants...Mais, j'éprouve une certaine culpabilité...

Vis à vis de l'Homme, d'abord, qui, lui aussi, aimerait pouvoir profiter de sa fille, mais, n'a pas le choix : il faut dire que ni moi, ni la société ne le lui laisse, ce choix. 

Vis à vis de mes rêves de jeunesse, ensuite, parce que, être mère au foyer, ce n'est pas ce dont rêvait l'ado de 17 ans qui passait son temps à la bibliothèque.

Vis à vis de la société, enfin, car, une femme accomplie doit pouvoir tout assurer : travailleuse acharnée, épouse comblée, maman aimante...

Mais, je suis heureuse comme ça...même avec cette culpabilité qui me colle à la peau, je ne me vois pas ailleurs pour le moment. Et puis, j'ai la chance d'avoir près de moi un merveilleux exemple de maman au foyer reconvertie en wonder woman du travail ! La vie n'est pas si courte finalement et, elle offre la possibilité d'en vivre plusieurs en une seule...Suffit juste que j'arrête de culpabiliser, quand je dis que j'ai une propension inégalable à me gâcher le quotidien par de stupides questions existentielles...heureusement, j'ai un super défouloir pour pouvoir passer à autre chose!



Partager cet article

Présentation

  • : Le blog de Sandy and the Beb's
  • Le blog de Sandy and the Beb's
  • : Une Béboute, une petite Nana, un Homme, et une maman/épouse/doctorante en droit/joggeuse (lorsque son emploi du temps le permet ). On saupoudre tout ça d'éducation non violente, et voici le résultat !
  • Contact

Profil

  • Sandy and the Beb's
  • Jeune maman thésarde du sud!
  • Jeune maman thésarde du sud!

Recherche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog