Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 11:40

Désolée pour l'absence, le temps m'a manqué ces derniers jours pour faire un tour par ici...

Lorsque j'étais à l'hôpital, je me faisais un rêve de ces fêtes de fin d'année : ma grande Béboute ouvrant joyeusement ses cadeaux en chantant de jolies comptines à sa petite sœur toute heureuse de voir les belles décorations du sapin. J'imaginais de bons repas, des gens heureux et de belles balades dans la neige puisque nous devions terminer l'année à la montagne.

Ouep, et bien non...

Nous avons commencé les vacances par une belle otite et une angine chez LB...Bon, ça, on a l'habitude on sait gérer. Mais, mon pauvre bébé a ouvert ses cadeaux de Noël en mode radar, sans s'émerveiller, sans se rendre compte de ce qui se passait tellement elle était fatiguée.

J'ai passé mon réveillon du 24 et mon 25 à faire des allers-retours dans la chambre. Ma pauvre petite Nana vivait sa première maladie et, autant dire qu'elle ne réagit pas du tout comme sa sœur face à ça. Lorsque LB est malade, on s'en aperçoit à peine. Oui, elle est plus fatiguée, mais elle ne pleure quasiment pas et, elle dort presque mieux.

Pour la little Nana, c'est complètement l'inverse : elle hurle, hurle, hurle; ne dort plus et ne mange plus...C'est assez angoissant lorsqu'on n'est pas habitué...Et ce régime, nous l'avons vécu durant dix jours !

Ajouté à ça le fait que moi aussi j'ai attrapé la grippe ( 15 ans que ça ne m'étais pas arrivé, je suppose que mon état physique n'était pas étranger à la chose...) avec 5 jours de pics à 39°C...Les fêtes ont été folles !

Bien sûr, nous avons annulé notre séjour à la montagne, pour le plus grand regret des grands-parents mais pour notre plus grand bonheur : je n'aurais pas supporté de passer 5 jours avec les deux petites dans la même chambre l'une réveillant l'autre et vice-versa...Et puis, nous n'aurions pas pu sortir...J'aurais mal supporté l'enfermement dans le petit salon.

Non, ce fut une grande joie de retrouver la maison après une semaine de maladie à Toulon. On se repose tout de même mieux lorsque l'on est chez soi.

Bref, je sors de ces vacances complètement épuisée, je suis censée me remettre à fond dans la thèse et j'ai l'énergie d'une huître cuite...Rhaaaa !

J'en profite quand même pour vous souhaiter une belle année 2014...

Et chez vous, comment se sont passées les fêtes de fin d'année ?

Repost 0
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 10:53

Je déteste entendre les gens se plaindre de la société actuelle à coup de "c'était mieux avant, nianiania...".

Mais, il est un fait qu'on ne peut remettre en cause : nous avons de plus en plus de mal à sacrifier notre petit confort. Ceci vaut pour l'arrivée d'un enfant : il ne faut pas qu'il fasse trop de bruit, qu'il pleure trop souvent, qu'il soit trop encombrant, et surtout, il faut qu'il fasse ses nuits rapidement.

L'industrie de la petite enfance a trouvé un truc formidable pour respecter le confort des parents : le biberon ! Avec lui, bébé se règle rapidement pour le plus grand plaisir de papa et maman : on sait à quelle heure il mange, combien il prend et surtout, il fait vite ses nuits ( pour la plupart !).

J'ai vécu ça avec LB puisque j'ai rapidement dû passer à l'allaitement mixte ( sein + biberon) à cause des mauvais conseils prodigués par le pédiatre. Puis, lorsqu'elle a eu six mois elle n'a plus pris que des biberons.

Alors oui, mon grand bébé a fait ses nuits à 2 mois, elle a vite été réglée comme une horloge : 4 repas par jour, pas un de plus. Elle ne faisait pas de crise de nerf pour manger car je savais à quelle heure elle devait prendre ses repas.

Mais, j'étais triste, il manquait ce truc, ce lien animal qui nous renvoi aux premières heures de l'humanité : nourrir soit même son bébé, ne compter que sur soi-même pour assurer sa survie. Au-delà de l'aspect pratique, l'allaitement c'est un truc intense, inexplicable où tu as la sensation d'accomplir ta mission et où, malgré la fatigue, tu te sens heureuse.

Je m'étais jurée que pour la petite Nana j'irai jusqu'au bout. Je l'allaiterai tant qu'elle le voudrait.

Alors il a fallu se battre,

Lutter contre les nuits trop courtes : les premiers temps, elle se réveillait toutes les heures voire toutes les demi-heures pour manger. Aujourd'hui, à presque 8 mois, les nuits ne sont toujours par parfaite puisqu'on compte encore entre deux et quatre réveils par nuit.

Lutter contre les médecins : avec mes soucis de santé, beaucoup m'ont demandé de cesser l'allaitement, ça allait me fatiguer etc, etc...Mais, chaque fois que je tentais de supprimer une tétée, je remettais La petite Nana au sein la fois suivante. C'était au-dessus de mes forces, je ne pouvais pas la priver et me priver de ça. Non, pas après avoir attendu tout ce temps, pas après avoir versé ma larme au moment de sa première mise au sein.

Lutter contre les biberons : je ne suis pas tout le temps avec elle, elle va à la crèche, est parfois gardée par ses grands-parents ou son papa. Bref, mes seins ne sont pas détachables. Alors, lorsque je lui donne un tétée après une séance bib', elle s'énerve car ça ne coule pas suffisamment vite. Mais, avec un peu de patience et beaucoup d'amour on peut faire des miracles.

En résumé, pour allaiter il faut s'accrocher, c'est fatiguant dans une certaine mesure car on a droit à des nuits hachées (sauf pour certaines chanceuses) pendant un long moment ( j'ai entendu parler de 18 mois....), on ne sait pas à quelle heure et combien de fois bébé va manger ( ici, ça change quasiment tous les jours !) dans la journée. Et puis, LN ne supporte pas de téter dans les lieux publics ou les lieux où l'on trouve un peu de monde. Elle est attirée par tout ce qui bouge; elle peut ne pas manger durant toute une journée pour se rattraper la nuit !

Mais,je ne saurai vous expliquer à quel point je n'échangerai ces moment pour rien au monde. Ces nuits où je la regarde téter les yeux mi-clos tellement belle que je la mangerai. J'ai l'impression que je fais une entorse au temps qui passe, que, de cette manière, j'ai droit à deux fois plus de temps avec elle. Ainsi, elle reste mon tout petit bébé bien plus longtemps.

Merci mon petit bébé de m'avoir permis de poursuivre ces moments malgré les obstacles, c'est un merveilleux cadeau que tu me fais...

Repost 0
Sandy and the Beb's - dans little Nana
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 14:50

Avant tout, comme je suis une grande égocentrique, je vais parler encore une fois de moi ( oui, je sais, à la base ce blog a été créé pour parler enfant...) : je n'ai pas de cancer, je n'ai pas de cancer, la la la la la !!!!

Voilà, ceci étant dit, revenons à notre little Nana.

Mon tout petit bébé, tout mignon, a déjà six mois. Six mois que je n'ai pas vu passer...On ne voit déjà pas grandir nos enfants lorsqu'on est en bonne santé et que notre attention est concentrée sur eux, alors lorsque la santé ne va pas ( oui, je parle encore de moi, décidément, je suis vraiment une bad mother...)...Mais, je compte bien rattraper le temps perdu.

Mon amour de petit bébé, comme sa grande sœur au même âge, est une perle.

Le vilain rgo qui la poursuivait depuis sa naissance a enfin disparu. Inutile désormais de guetter les plv, elle les supporte très bien : ce qui m'arrange grandement, je suis une grande fan de produits laitiers, il était compliqué de s'en passer ( et zut,j'ai encore parlé de moi, clouez moi au pilori !).

Ainsi, depuis que ses problèmes digestifs sont réglés, ma petite fille est un amour Toute calme, tout sourire, elle passe son temps à chercher notre regard pour nous gratifier de ses éclats de rire. C'est un anxiolytique à elle toute seule.

Elle est tellement douce et toute ronde ( oui, le lait de maman lui profite bien !) : un vrai bonbon sucré !

On ne peut pas dire qu'elle fasse vraiment ses nuits : un réveil aux alentours d'une heure, un aux alentours de 4h. Mais, j'aime tellement profiter de ces moments nocturnes avec elle, on poursuit de cette façon la magie de ses premières semaines de vie, même si, je ne cracherais pas sur une nuit complète...Enfin, lorsqu'elle sera ado, j'aurai tout le loisir de profiter de mes nuits...

Evidemment, nous cododotons toujours grâce au fameux berceau de cododo. J'aime la savoir près de moi et pouvoir l'admirer lorsqu'elle dors. D'ailleurs, si je pouvais je dormirais tout le temps avec mes deux bébés ( et mon Homme, hein, j'aime sentir tous mes amours autour de moi !). Dès qu'elle commencera à s’asseoir toute seule, ma little Nana passera au lit de bébé, moins pratique pour les réveils nocturne mais nous la garderons dans notre chambre jusqu'à ce qu'elle fasse ses nuits.

Elle tient assise depuis deux semaines déjà, contrairement à sa sœur qui tombait comme une pierre lorsqu'on tentait de l’asseoir au même âge. Je m'en souviens car une cousine m'avait fait la réflexion : "on dit qu'il faut que les bébés tiennent assis à 6 mois"...pppfffiou, les gens...Finalement, LB a tenu assise vers 7 mois et elle se porte très bien.

Ma petite Nana vie de mieux en mieux ses moments à la crèche : les premières semaines, elle pleurait beaucoup. Désormais, c'est avec un grand plaisir qu'elle retrouve les puer et ses petits copains. Elle adore voir s'agiter les enfants autour d'elle.

Elle passe également beaucoup de temps à admirer sa sœur, à rire de attitudes. Je sens que d'ici quelques mois, elles vont être inséparable, quel bonheur.

La diversification alimentaire se passe merveilleusement bien : elle se jette littéralement sur les petites cuillères qu'on lui tend.

C'est formidable de voir un petit bébé aussi heureux et épanoui, c'est tellement rassurant de voir que mes soucis de santé n'ont pas eu d'impact sur elle !

Repost 0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 09:07

Pour moi ( dans mon pays des bisounours à moi), lorsque l'on fait un métier qui touche à l'enfance, on aime forcément les enfants, on est nécessairement bienveillant, attentionnés envers eux...

Dans la vraie vie de la famille Bébous, ce n'est pas toujours comme ça que ça se passe.

J'avais déjà plus ou moins abordé la question ici à propos des pédiatres. J'ai eu un mal fou à trouver un médecin qui essai de rassurer mes filles ( enfin, surtout LB qui hurle dès qu'elle entre dans un cabinet ), qui ne tente pas de les brusquer, qui écoute ce qu'elles ressentent ( et qui m'écoute, moi aussi !). Au final, c'est une généraliste homéopathe qui s'occupe maintenant de leur suivi. Bon, c'est vrai, je leur donne de l'homéopathie pour faire plaisir au médecin ( parce que vraiment, je n'arrive pas à croire que ce truc là puisse fonctionner...) parce qu'en échange, j'ai un vrai suivi respectueux de mes filles.

Je me pose la question du respect des enfants essentiellement depuis la rentrée des classes puisque j'expérimente désormais le fait que professionnel de l'enfance ne signifie pas forcément respectueux de l'enfant.

Je soupçonne la maîtresse de LB de ne pas être des plus bienveillante : menace de la remettre "au dodo" si elle pleure ( tiens, c'est vachement pédagogique de menacer un enfant de le coucher, ça ne lui apprend pas vraiment que dormir est quelque chose d'agréable), tendance à crier...Je vous en dirai plus après la réunion de mardi prochain ( je sens que je vais bouillir, mais j'espère sincèrement me tromper),

L'ATSEM semble être du même acabit : au lieu de consoler LB qui pleure lorsqu'on la laisse en classe, elle a une fâcheuse propension à l'engueuler...

Vous allez me dire, elles sont de la vieille école, elles n'ont pas reçu la formation nécessaire pour parler correctement aux enfants...Oui, m'enfin justement, ça fait longtemps qu'elles enseignent, avec un peu de jugeote on fait beaucoup de choses. Notamment, on peut lire des bouquins sur la question...

Nous avons rencontré un problème similaire lorsque j'ai accompagné LB à la gym. Les deux premières fois, elle a pleuré après que je l'ai quittée ( je ne savais pas avant de partir qu'elle allait pleurer). Après la séance elle me réclamait d'y retourner : c'est qu'elle aime cette activité mais qu'il lui faut un petit temps d'adaptation pour être rassurée.

Hier, nous nous sommes dirigées vers la salle. Elle a commencé à me dire qu'elle ne voulait pas y aller alors que depuis une semaine et le matin même elle m'avait réclamé la gym.

J'essai d'entrer avec elle dans la salle, elle pleure. Je la prend dans les bras puis, lui dit d'aller sur le trampoline ( d'habitude, c'est la première chose qu'elle fait en entrant ). Elle se dirige en pleurant vers la dame chargée du cours. Et là, j'ai été choquée : elle se contente de lui tapoter la tête en baragouinant un mot et en me regardant de travers. Puis se casse, laissant ma fille en pleurs. Il n'y avait aucune véritable raison à ce départ : pas d'autres enfants en pleurs à gérer puisqu'ils n'étaient que 5 ou 6 dans la salle à s'amuser ( contre une vingtaine la semaine précédente, dont certains dans le même état que ma fille). En gros, on la faisait ch* !

Alors, ok, je conçois que ce ne soit pas hyper évident de gérer des enfants de 3 ans qui ont peur de quitter leurs parents et qu'elle n'a pas forcément été formée pour ( encore une fois, il y a tout de même un sacré problème de formation des professionnels de l'enfance, vous ne trouvez pas ?!). Mais, j'ai envie de dire, c'est ton boulot ma vieille, alors, tu prends sur toi et tu gères ou alors tu fais autre chose. Ma fille elle n'a pas demandé à tomber sur une vieille aigrie pour son moment de détente ( que sa maman a payé, hein !). Evidemment, je n'ai pas supporté ce comportement et, évidemment, je n'ai rien osé dire. Alors, j'ai pris ma fille sous le bras et nous sommes parties.

Si LB le désire, nous y retournerons la semaine prochaine mais en aucun cas je ne la forcerai à s'y rendre. Elle fera son activité extra-scolaire lorsqu'elle sera prête, il n'y a pas d'urgence ( surtout dans ces conditions).

Au contraire, parfois, on tombe sur des perles de personnes...

La crèche de LB est désormais devenue celle ma petite Nana pour mon plus grand bonheur. Je ne pouvais souhaiter meilleur accueil pour mon tout petit bébé ( qui aura bientôt 5 mois et qui sais déjà attraper son pied !).

Lorsque LB a effectué son adaptation l'an dernier, la directrice était bof, bof...Mais, elle a changé en cours d'année, je n'avais pas trop eu l'occasion de discuter avec elle ( hormis pour parler propreté, elle avait été de très bons conseils!). Puis, en fin d'année, lorsque nous avons parlé de l'inscription de la petite Nana, elle m'a expliqué que, désormais, ils allaient mettre en place un protocole de suivi de l'allaitement. Elle m'a très gentiment proposé d'en faire parti. J'ai sauté sur l'occasion !

Aujourd'hui, je suis la première maman de la crèche à allaiter sur place et à leur donner des biberons de lait tiré : un bonheur !

Les nounous me rappellent souvent que je suis la bienvenue pour allaiter, ce que je ne manque pas de faire puisque chaque fois que j’amène little Nana, elle tète avant que je parte.

Et chaque matin, c'est un grand bonheur : je discute avec tout le personnel de la crèche qui est d'une gentillesse incroyable. Qui prend le temps de demander des nouvelles d'Anna et de sa grande sœur qui va à l'école. Qui câline mon bébé.

Une des nounous ( ma chouchou...mais chut !) était intriguée par le portage : je lui ai donc donné un petit cours et j'ai mis à la disposition du personnel une écharpe sling ( je vous donnerai leur retour).

Bref, du bonheur en barre ! Et ça, ça fait du bien !!!

Repost 0
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 09:10

On résume les épisodes précédents : des vacances dans le Var, un malaise cardiaque, 3 jours d'hospitalisation en soins intensifs, du repos au bord de la piscine, une IRM cardiaque ( ou comment rester enfermée dans un tube pendant 1h tout en faisant de l'apnée toutes les 10 secondes) qui ne présente aucune anomalie, un dernier rdv avec la cardiologue qui tente de me rassurer : rien de très inquiétant pour le moment ( jusqu'à la prochaine crise, quoi !) pour être sûr qu'il s'agit bien d'une angor il faudra faire une IRM de stress ( on injecte un médoc' qui provoque le spasme, ça va être cool, je vais bien m'amuser dit-donc, moi qui ait une fâcheuse tendance à faire des crises d'angoisse...), mais ça peut attendre la fin de mon allaitement ( j'ai pas osé lui dire que je comptais bien pratiquer l'allaitement long). De toute façon, elle me renvoie vers la généraliste de ma ville qui devra m'orienter vers un médecin interniste ( comme DR House, pourvu que je n'ai pas de Lupus !) N'oubliions pas que la cardio que j'ai vu était celle de la ville de nos vacances, nous sommes rentrés at home, donc je verrais également la cardio qui me suit habituellement...Dans 3 mois ( oui, 'sont surbookés à l'hôpital...)...Bref, j'ai le temps de stresser !

Malgré cet épisode qui ne m'a pas laissée sans quelques angoisses ( doux euphémisme...), les vacances ont été plutôt sympa : piscine, soleil, amis ( dont une soirée entre filles et sans bébés, ça faisait longtemps et c'était trop bon : merci les filles !!!), famille puis, montagne, famille, vaches, charcutaille et fromages de chèvres ( rapport au fait que j'ai entrepris un régime sans PLV pour guérir la petite Nana de son rgo, ça fonctionne plutôt bien sauf quant on va au resto et que le cuisto cuisine au beurre !).

La Little Nana a même réussi à faire quelques nuits quasi complètes durant ces vacances ( avec 1 réveil vers 5h pour téter) dont une nuit entière avec réveil à 7h20 puis rendormissement jusqu'à 9h !)...Bien sûr, depuis, tout est rentré dans l'ordre : réveil toutes les 2h la nuit, levé à 7h...On ne change pas les bonnes habitudes ! Qui plus est, depuis quelques jours la Little Nana est plus que dissipée lorsqu'elle est au sein en journée : elle le prend, puis le relâche, le reprend, le relâche etc...et fini par se mettre à pleurerparce qu'elle en a marre, sans doute qu'elle ne mange pas assez la journée et compense la nuit...Espérons que ça ne dure pas trop longtemps car je suis petit peu fatiguée et, sachant que mon malaise cardiaque était sans doute, en partie, dû à la fatigue...Et bien ça me stresse !

Lundi prochain la petite Nana commence son adaptation à la crèche...Je suis triste, stressée, angoissée...Mais, en même temps ça me laissera le temps d'un petit peu avancer cette fu*ing thèse parce que la petite fille n'est pas d'avis de me laisser bosser lorsqu'elle est avec moi. Heureusement, elle sera gardée dans la même crèche que sa grande sœur : ça me rassure de connaître ( et d'apprécier) tout le personnel de ce lieu d'accueil.

Quant à la grande sœur, son sommeil qui avant de partir en vacances s'était largement amélioré, s'est complètement déglingué durant ces semaines de repos : impossible de la coucher avant 23h ( heureusement elle dormait jusqu'à 9h30 le matin !). Hier soir, à notre retour de la montagne, épuisée, elle a réussie à s'endormir vers 21h, pourvu que ça dure...!Il est également possible que sa première rentrée scolaire améliore les choses niveau sommeil ( ou les empire...Au choix !).

Ah oui, ma grande fille a beau être la plus jolie, la plus intelligente et la plus douée des petites filles de son âge ( et je pèse mes mots !) question propreté elle est au même niveau que sa petite sœur ( presque 4 mois !) ( sauf qu'elle part se cacher pour faire caca ) et la rentrée scolaire, c'est dans deux semaines...Je sens que nous allons avoir quelques accidents à l'école...

Et pour vous, comment ça va ?

Repost 0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 09:00

ça va de mieux en mieux ( tu parles...), cette nuit Little Nana s'est réveillée toutes les heures et demi (hummm...) : toujours gênée par son reflux elle a besoin de téter pour calmer la douleur.

Merci l'allaitement ! Je crois que mes nuits seraient terriblement plus difficiles si je ne pouvais pas la mettre au sein...A la place elle passerait probablement son temps à hurler. Quel magnifique médicament le lait maternel, on lui reconnaît des vertus antalgiques et cicatrisantes : parfait pour un rgo !

Que soit béni le lait maternel ! malgré ces multiples réveils, je ne suis pas si fatiguée. Lorsqu'elle commence à s'agiter dans son sommeil, j'allume simplement la veilleuse et je n'ai qu'à tendre les bras pour la sortir du berceau de cododo. Hop; je la colle au sein et souvent je me rendors jusqu'à ce qu'elle agite la tête pour me signifier qu'elle a terminé ( elle est pratique ma fille).

Le seul inconvénient c'est que je suis la seule à pouvoir la calmer...On l'a encore vu hier lorsqu'elle a fait ses crises de pleurs ( la douleur, toujours...), l'Homme n'a rien pu faire, malgré sa bonne volonté. Seule mon odeur peut la calmer : il suffit que je la colle près de ma poitrine (sans nécessairement la coller au sein, parfois) pour qu'elle soit soulagée.

Pour ce qui concerne LB, le coucher s'améliore : depuis deux/trois nuits elle réussi à se coucher vers 21h30. Et, hier elle nous a gratifié d'un 21h15 ( peut-être le résultat de la double journée nautique : matin plage, après-midi piscine).

Pour finir sur le sujet de la nuit : après avoir passé la nuit à me réveiller toutes les heures trente, j'ai été réveillée au petit matin par un espèce de brouhaha dans mon oreille...J'ai tout de suite compris qu'un insecte y été entré. A vrai dire, je n'étais pas vraiment rassurée... Et ça faisait un vacarme de folie, impossible de me rendormir...Paniquée j'ai réveillé l'Homme qui m'a fort judicieusement conseillé de noyer la bête...Quelques pschiiit d'eau de mer plus tard, une petite fourmi ressortait de mon oreille...J'ai presque eu la larme à l’œil face à un destin si tragique...

Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 09:28

Avoir deux enfants d'âges rapprochés, un jour c'est le plus grand bonheur qu'il puisse exister sur terre, le lendemain c'est tout simplement l'enfer ( oui, je sais faire dans la demie-mesure) :

On ne peut jamais prédire de quoi le lendemain sera fait. Ce n'est pas parce qu'un jour tout est calme et reposant que le lendemain ce ne sera pas la tempête.

Hier, je commençais à me dire que les choses se calmait...Et bien, vous pouvez être sûr que la soirée et la nuit furent mouvementés...

LB avait fait beaucoup moins de colère, la veille elle avait même réussi à se coucher à 21h30 avec seulement deux rappels à papa et maman. Fausse joie...Hier soir, ce fût un endormissement à 22h15, précédé d'une bonne dizaine de rappels et ponctués de crises de larmes...

Ça faisait également quelques jours que le RGO de Little Nana semblait s'apaiser. Tu parles...Hier soir hurlements de douleurs, c'était reparti pour un tour.

Elle semblait également, depuis quelques temps, espacer les réveils nocturnes ( en moyenne deux à trois par nuit). Illusions...Cette nuit, ce fut réveil toutes les deux heures, probablement à cause du reflux ( je l'entendait gigoter dans tous les sens) et de la chaleur ( ça donne soif !).

Pour le moment, j'ai quand même l'impression que la petite Nana peut rester un peu plus longtemps qu'auparavant dans son transat' ou dans son cocoon en journée (j'ai pu travailler toutes la matinée en ayant les deux mains libre !). De cette façon, hier j'ai cuisiner avec LB pendant qu'elle nous regarder nous activer depuis son transat'...Enfin, j'écris ça, mais là, elle est tout simplement en train de s'agiter pour que je la prenne dans les bras. J'adore câliner mon bébé mais, avec cette chaleur ce n'est pas folichon...

Ah oui, et pour ce qui me concerne, j'étais plutôt en forme (pas de vertige étou, étou...deux mois et demi après l'accouchement, c'est tout de même un exploit pour moi !)...Forcément, hier soir j'ai eu droit à une belle migraine accompagnée de vomissements...Ouep...

Mais, deux enfants d'âge rapprochés c'est, malgré tout, du pur bonheur :

Lorsque je vois la petite Nana faire de grands sourires à sa grande sœur, lorsque je vois LB lui faire de gros câlins ( parfois un peu trop fort...!) ou me dire "tu sais maman, ma petite sœur, je l'aime bien"...Je me dis que ça en vaut la peine, quitte à avoir les yeux un peu moins frais qu'avant !

Repost 0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 08:35

Je vous ai raconté, le mois dernier, comment le pédiatre avait décrété qu'on ne pouvait pas soigner le RGO (reflux gastro-œsophagien) de LN. J'écrivais alors, que j'aurais aimé changer de médecin pour mes filles mais sans savoir vers qui me tourner.

Mais, torturée par l'angoisse de voir ma fille souffrir, je me suis décidée à agir. Ce n'est pas la première fois que ce pédiatre reste inactif. Lorsque la Béboute était bébé, je l'ai appelé car elle avait de la fièvre et que nous devions nous rendre à Paris. Je lui demandais si le voyage n'était pas risqué. Manque de chance, elle avait fait un vaccin quelques jours plus tôt. Il m'assura que nous pouvions faire le voyage sans souci,mettant la fièvre sur le compte du vaccin...Arrivés à Paris : pic de fièvre à 39.9°C pour LB...On appel SOS médecin, résultat : une belle otite...Et oui, le pédiatre m'avait implicitement fait comprendre qu'il était inutile de l’ausculter...Voilà, voilà, je lui ai fait confiance et je n'aurais pas dû.

Cette fois-ci, je ne voulais pas faire payer à ma fille le choix d'un pédiatre hasardeux.

Je me suis donc tournée vers le pédiatre "attitré" de la crèche. Je ne l'avais jamais rencontré.. L'Homme a fait sa connaissance lorsqu'il a examiné LB a la crèche. A vrai dire,il le trouvait un peu froid avec la petite. Ça ne pouvait pas être pire que le pédiatre de l'hôpital qui, bien que plutôt sympathique avec les parents, ignore copieusement les enfants ( ses patients quand même, hein...On se demande comment certains choisissent leur métier...Bref).

Ce n'est donc pas sans une certaine angoisse que je me suis rendue avec mes deux filles au centre ville de la ville des festivals pour rencontrer le médecin.

Bon, il ne faut pas être très regardant sur la déco : il semblerait qu'il ait installé une partie des meubles qu'il n'utilise plus chez lui, dans le cabinet. Que font cette table de salle à manger, ces chaises et ces armoires de chambre ici ?! Il n'est pas tout jeune ( une bonne soixantaine d'année), une partie du matériel semble avoir été acheté à son installation (notamment la balance et la lampe frontale). M'enfin...tout ça ne permet pas de se faire un avis sur ses compétences.

A vrai dire, je le trouve plutôt agréable avec les enfants.

Il affuble LB du petit nom "chouchou". Au passage, LB lui a bien rappelé qu'on ne venait pas pour elle mais pour sa sœur ( à trois reprises, on ne sait jamais ! Oui, ma fille a une peur bleu des médecins...) ( j'avais envie d'éclater de rire !).

Premier contact avec la petite Nana plutôt positif : il s'intéresse à son aspect physique, la trouve "belle" ( belle ou pas, ce n'est pas la question, ce qui me rassure c'est qu'il s'y intéresse, qu'il "la regarde" tout simplement, ce à quoi le pédiatre de l'hôpital ne m'avait pas habitué).

Il doit l'examiner pour le RGO que je soupçonne et lui faire un vaccin. Il s'attache à ne pas lui faire mal, à la faire pleurer le moins possible ( selon lui, "moins on les fait pleurer mieux c'est" une évidence pas toujours partagée par ses confrères...Son prédécesseur n'en avait rien à faire de faire pleurer mes filles ou pas...).

Le RGO s'avère être réel ( il l'a, notamment entendu au niveau des bronches car les sécrétions de l'estomac remontent et retombent sur les bronches donc, elle tousse), il prescrit un traitement à LN...Et oui, elle est allaitée et a le droit d'être soignée ! Et, ce n'est pas un traitement sorti de nul part. En pratique, il est également homéopathe et moi, je suis plutôt une sceptique de l'homéopathie. Mais, comme je ne savais pas vers qui me tourner...je l'ai choisi malgré tout. Et puis, je me disais aussi qu'un médecin qui pratique une médecine douce est peut-être plus ouvert d'esprit. Enfin, toujours est-il qu'il n'a pas prescrit d'homéopathie à la petite mais tout simplement du gaviscon et du topaal ( deux traitements qu'elle aime autant que je les aime...Autant vous dire que ce n'est pas facile de les lui donner)...ça ne m'enchante guère de lui donner des sirops dégueux pendant un mois mais, si ça peut la soulager...Parce qu'en ce moment, elle alterne longues périodes d'agitation (avant hier, elle n'a pas dormi de la journée, par exemple) et longues périodes de sommeil ( car elle est épuisée) pendant lesquelles elle gémit.

Après l'examen, c'est vaccin. Il essai d'être le plus doux possible ( encore une fois contrairement à son confrère). Et me propose de mettre LN au sein tout de suite après les piqûres ( banal pour certaines, mais c'est la 1° fois qu'un pédiatre me propose ça !). Du coup, LN est toute rassurée !

J'avais un autre a priori sur les pédiatres homéopathes : je pensais qu'ils étaient compétent en allaitement...En fait, pas tant que ça...IL me propose d'espacer les tétées de la petite Nana toutes les 4 heures...J'ai dit "oui, oui" et je vais faire ce que je veux, c'est-â-dire continuer d'allaiter à la demande.

Au passage, LN a pris 1 kg et 3.5 cm dans le mois !

Au final, J'espère que les médicaments vont finir par faire effet, LN a fini la nuit en dormant sur moi car elle pleurait de douleurs dans son lit. Mon pauvre bébé...

En conclusion, je suis contente d'avoir changé de pédiatre, il y a du mieux, beaucoup de mieux ! Bon, après ce n'est pas parfait non plus, j'aurais aimé trouver un pédiatre spécialiste de l'allaitement mais ça ne cours par les rues...Alors, "à défaut de grive, on fait avec les merles" !

Et chez vous, quelle relation entretenez-vous avec votre pédiatre ?

Repost 0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 09:01

Qu'en est-t-il des nuits de la toute petite fille ? Le schéma habituel, c'est ça :

Couché dans la chambre de papa et maman accompagnée de maman ( la petite nana dormant dans le cocoonababy posé dans le berceau de cododo). Le dodo se fait vers 22h/23h après avoir pleuré entre 5 minutes et 2 heures ( ah, les gentils pleurs vespéraux #pleursvesperauxsalepu**) dans le salon.

Durant la 1° partie de soirée dans le salon, on aura vu la grande sœur passer plusieurs fois, et papa et maman se rendre plusieurs fois dans sa chambre ( oui, les soirées sont animées chez les Bébous, dire qu'un jour on les regrettera...).

Une fois dans la chambre, little nana s'endort pour une durée de 3 à 4h puis, se réveille pour manger. Ensuite, on se rendort et réveil toutes les 2h.

Mais, mais, mais...Cette nuit, maman a été récompensée d'une soirée pourrie :

La soirée s'annonçait mal : une little nana hurlant , une Béboute surexcitée, incapable de rester dans son lit, un Homme qui devait partir à sa répèt'.

à 21h30, l'Homme part en ayant réussi à coucher LB dans son lit et en ayant éteint la lumière ( attention cela ne signifie pas qu'elle dort!)

à 21h45, little nana tombe d'épuisement après avoir hurlé pendant deux heures et sans doute grâce à une deuxième salve de calmosine.

22h15 : après avoir appelé maman deux fois, notamment à cause de la chaleur et pour boire un bib' de lait, LB semble s'être endormie.

Maman n'est pas folle on ne sait pas combien de temps cela va durer, alors au dodo !

Plus tard dans la nuit : réveil de LN pour manger, je regarde l'heure...4h !!! J'ai eu envie d'hurler de bonheur ( oui, il m'en faut peu !), c'est la première fois qu'elle dort six heures d'affilées, en pleine nuit de surcroît ! Evidemment, j'avais la poitrine prête à exploser, c'est que les deux là, ils n'ont pas l'habitude d'être inoccupés aussi longtemps. LN a d'ailleurs tété durant trente minutes, histoire de rattraper le jeûne. Bien sûr, les réveils suivant ont été un peu plus rapprochés : 5h30, 6h et 8h ( et un réveil à 6H30 de LB qui avait sans doute fait un cauchemar et a fini sa nuit dans notre lit !). Bref, malgré la fin de nuit en pointillés, je suis toute joie ce matin ! Pas sûr que la nuit prochaine soit similaire, mais ça signifie quand même que LN est capable de dormir autant et donc, de recommencer !

Maintenant, on attend de récupérer nos soirées (ceci est une autre histoire !)...

Repost 0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 09:38

Jeudi, je me suis lancée dans la grande aventure : aller en bus jusqu'à l'hôpital avec LB et sa petite sœur pour la visite chez le pédiatre. Autant vous dire que j'avais la pression : je ne savais pas si ma grande fille resterait en place, si la petite n'aurait pas envie de téter ou ne ferait pas une crise de pleur au milieu du parcours etc...

Après des jours de réflexions quant à la question de savoir qui irait dans la poussette et qui irait dans l'écharpe, j'ai opté, contre toute attente, pour la version "bébé dans la poussette" et grande qui alterne marche et portage dans l'écharpe.

Nous avons vécu un moment épique à l'arrêt de bus :

D'abord, aucun bus n'était passé depuis 45 minutes : les ralages allaient bon train ! A un moment donné une hypothèse a été lancée : "et si il y avait eu une agression de chauffeur ?", A partir de ce moment, on n'a plus tenu les mamies qui attendaient : Se sont succédés les " dans quel monde vit-on ,", les "ah, je vous le dit, une bonne guerre, ça leur ferait du bien", , et "les camps de la mort, ce ne serait pas de trop...". Vous vous en doutez, j'étais toute joie (hummm...).

Et pour couronner le tout, comme d'habitude, lorsque l'on transporte un bébé, les gens se permettent tout !

Une dame me conseille de retirer la tétine de la bouche de ma fille ( qui venait enfin de s'endormir) sous prétexte qu"'elle n'en a pas besoin lorsqu'elle dort", puis se met à expliquer à LB comment caresser little Nana. Une autre, alors que je parlais d'allaitement, me conseille de ne pas trop lui donner le sein car elle risque de devenir énorme...Oui, c'est ça !

Au final, on réussi a monter dans un bus, nous arrivons chez le pédiatre sans retard.

Comme à son habitude, La Béboute se met à hurler en entrant dans son bureau...Il commence donc par l'examiner :

11,2kg pour 92 cm. Longue et fine comme son papa cette petite !

Elle est en pleine forme, rien à signaler.

On passe à la pesée de Little Nana :

4,7kg pour 52.5 cm, elle a donc pris 1.5 kg et 4.5 cm en 1 mois...Evidemment, Monsieur le pédiatre a souligné le fait qu'elle a pris "beaucoup" de poids. D'ailleurs, lorsque je l'ai interrogé sur ce qu'il fallait faire pour le reflux de ma fille, il m'a affirmé que c'était la faute à son grand appétit et que, puisque je l'allaite, on ne peut rien faire...Mouais...( si vous avez des trucs, je suis preneuse !)

Je me dis parfois que je devrais trouver un pédiatre plus en adéquation avec mes idées...Mais, c'est tellement difficile à trouver...Il m'a sortit des propos du siècle précédent : "attention ne la prenait pas trop au bras, elle va s'habituer" ( quoi ?! Elle risque de s'habituer à être rassurée et à se sentir en sécurité, quelle horreur !), "Essayez de la laisser pleurer" ( et mon c*...!). Bref...

Au retour, les filles ont été encore parfaite : La petite Nana a pioncé pour se remettre de ses émotions, LB était ravie d'avoir droit à l'écharpe, tout contre sa maman.

Petit épisode glauquo-comique : nous étions en train de rejoindre l'arrêt de bus qui se trouve devant une église. A ce moment là, il y a avait un enterrement. LB regarde le rassemblement devant l'église et me lance "regarde maman, il y a la fête"...J'ai donc dû, pour la première fois, lui expliquer ce qu'était un enterrement...

Epilogue : LB, depuis cette visite chez le pédiatre, n'arrête pas de répéter que le docteur " il ne fait pas mal" ( sans doute pour se rassurer)...!

Et vous, ça va ?

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Sandy and the Beb's
  • Le blog de Sandy and the Beb's
  • : Une Béboute, une petite Nana, un Homme, et une maman/épouse/doctorante en droit/joggeuse (lorsque son emploi du temps le permet ). On saupoudre tout ça d'éducation non violente, et voici le résultat !
  • Contact

Profil

  • Sandy and the Beb's
  • Jeune maman thésarde du sud!
  • Jeune maman thésarde du sud!

Recherche

Archives