Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 11:40

Désolée pour l'absence, le temps m'a manqué ces derniers jours pour faire un tour par ici...

Lorsque j'étais à l'hôpital, je me faisais un rêve de ces fêtes de fin d'année : ma grande Béboute ouvrant joyeusement ses cadeaux en chantant de jolies comptines à sa petite sœur toute heureuse de voir les belles décorations du sapin. J'imaginais de bons repas, des gens heureux et de belles balades dans la neige puisque nous devions terminer l'année à la montagne.

Ouep, et bien non...

Nous avons commencé les vacances par une belle otite et une angine chez LB...Bon, ça, on a l'habitude on sait gérer. Mais, mon pauvre bébé a ouvert ses cadeaux de Noël en mode radar, sans s'émerveiller, sans se rendre compte de ce qui se passait tellement elle était fatiguée.

J'ai passé mon réveillon du 24 et mon 25 à faire des allers-retours dans la chambre. Ma pauvre petite Nana vivait sa première maladie et, autant dire qu'elle ne réagit pas du tout comme sa sœur face à ça. Lorsque LB est malade, on s'en aperçoit à peine. Oui, elle est plus fatiguée, mais elle ne pleure quasiment pas et, elle dort presque mieux.

Pour la little Nana, c'est complètement l'inverse : elle hurle, hurle, hurle; ne dort plus et ne mange plus...C'est assez angoissant lorsqu'on n'est pas habitué...Et ce régime, nous l'avons vécu durant dix jours !

Ajouté à ça le fait que moi aussi j'ai attrapé la grippe ( 15 ans que ça ne m'étais pas arrivé, je suppose que mon état physique n'était pas étranger à la chose...) avec 5 jours de pics à 39°C...Les fêtes ont été folles !

Bien sûr, nous avons annulé notre séjour à la montagne, pour le plus grand regret des grands-parents mais pour notre plus grand bonheur : je n'aurais pas supporté de passer 5 jours avec les deux petites dans la même chambre l'une réveillant l'autre et vice-versa...Et puis, nous n'aurions pas pu sortir...J'aurais mal supporté l'enfermement dans le petit salon.

Non, ce fut une grande joie de retrouver la maison après une semaine de maladie à Toulon. On se repose tout de même mieux lorsque l'on est chez soi.

Bref, je sors de ces vacances complètement épuisée, je suis censée me remettre à fond dans la thèse et j'ai l'énergie d'une huître cuite...Rhaaaa !

J'en profite quand même pour vous souhaiter une belle année 2014...

Et chez vous, comment se sont passées les fêtes de fin d'année ?

Repost 0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:15

( Et la vie reprends ses droits)

Bouh, que d'émotions les gars, ces derniers mois, en plus de me fatiguer physiquement, m'ont épuisés psychologiquement.

J'ai désormais besoin de légèreté,

Et, quoi de mieux que cette merveilleuse période pour oublier nos interrogations existentielles et profiter de la beauté de la vie ?

J'ai vraiment lâché prise le 27 novembre. Ce mercredi là, nous avions rendez-vous chez l'endocrinologue de l'hôpital pour avoir quelques résultats d'analyses génétiques. C'était mercredi, nous, nous y sommes donc rendu en famille ( mes filles ont été des perles !) : le verdict est tombé, j'allais passé des fêtes de Noël sereines ! Pas de NEM dans mon corps ( une maladie endocrinenne sordide qui peut donner de vilaines longues maladies ). Il va falloir attendre plus ou moins deux ans avant d'avoir le reste des résultats pour savoir si mon phéochromocytome est de nature familial. Mais déjà, je me sens un peu plus légère.

Lorsque nous sommes sortis de l'hôpital, je voulais du beau, du féerique. Alors nous sommes rendus chez Botanic pour admirer les merveilleuses décorations de Noël qu'ils avaient installé, entendre de belles mélodies et acheter notre sapin.

Après avoir harcelé l'Homme, j'ai eu droit à la rolls des sapins, celui qui sent bon mais qui ne perd pas ses aiguilles, il est beau mon sapin !

De retour à la maison, hop, hop, hop, j'ai lancé les chants de Noël et nous nous sommes attelés à la décoration. Pour la première fois, LB comprenait vraiment ce qu'il se passait. Elle avait des étoiles plein les yeux, un vrai bonheur !

Evidemment, la saison se poursuit avec "les anniversaires" de LB : des cadeaux, des amis, de la famille, du bonheur, quoi !

Et puis, ce week-end, c'est le boulot de l'Homme qui nous a permit de profiter de la saison de la nativité et de la magie qui l'entoure. Son CE avait réservé le lunapark de Nice pour la matinée. Notre petite grande Béboute était en folie : des manèges partout, de la lumière et...Du bruit ( oui, maman en mode râleuse avait mal aux oreilles, faut dire que ça se passait dans le parc des expositions, une sorte d'immense hangar, imaginez le son des manèges et de la musique pourrit qui résonne là-dedans...), elle était ravie de retrouver ses petits copains. C'était magique de la voir aussi heureuse ! Nous en avons profité pour faire un petit tour dans le toujours ravissant vieux Nice avec les copains, un vrai bon moment sous le soleil !

Le lendemain, il fallait absolument visiter le marché de Noël de notre ville. On va dire qu'il s'améliore un peu : longtemps nous n'y trouvions que des objets de pacotille ( genre tout à 2 euros, ça fait pas rêver...). Ils n'ont pas tous disparus mais, on trouve de plus en plus d'artisanat. Et puis, il y avait la fête forraine. LB a passé son temps à sauter sur les structures gonflables. Elle a adoré déambulé dans le palais du rire : la veille elle avait été bloquée par le toboggan couvert et avait fait demi-tour ( sans se laisser démonter par les enfants qui arrivaient en troupe). Non, cette fois-ci, elle est allée jusqu'au bout, et est sortie toute fière. Pas facile pour un petit bout de 3 ans, de surmonter tous les obstacles !

Ce week-end nous continuons les festivités avec un mariage, les petites filles vont en profiter pour passer 24h avec les grands-parents tandis que papa et maman vont pouvoir savourer une nuit sans interruption ( je crois que j'attends ça tout autant que le mariage, faut dire qu'entre toutes les deux, je me réveille au minimum 3 fois par nuit, et ce vraiment les bons jours !).

Ça va être la fête pour l'Homme la semaine prochaine : il retourne pour un voyage d'affaire (mouais...) dans la ville de Dexter...Mais, pourquoi je ne fais pas son boulot, moi ( ah, oui, parce que j'étais trop mauvaise en maths, c'est ça...) ?! Bouhou, il va me manquer mon petit mari...Mais, en même temps, je suis quand même contente qu'il parte. Non, non, ne nous méprenons pas, je ne veux pas m'en débarrasser. Mais, avec tout ce qu'il a dû gérer ces derniers mois, tout ce que je lui ai fait subir. Je suis heureuse qu'il aille s'aérer un peu. Bien sûr, je suis paniquée à l'idée qu'il lui arrive quelque chose. Mais, il va falloir que je sois forte ! On va croiser les doigts pour que l'Homme me revienne en entier, qu'aucune des filles ne soit malade, et qu'elles dorment un minimum durant la nuit.

Pour respecter la tradition, mon petit frère ( 20 ans, bouhou, je veux pas qu'il grandisse !), va venir passer quelques jours à la maison pendant l'absence de l'Homme : Nous allons rattraper le temps perdu ( je le vois très peu durant l'année) et profiter de la vie cannoise ( avec les enfants, je ne compte donc pas écumer les clubs et les casinos !).

Et puis, au retour de l'Homme nous partirons pour Toulon afin de fêter les fêtes en famille. Nous terminerons l'année en beauté avec un petit séjour à Chamonix pour le réveillon du jour de l'an. De quoi oublier les soucis de ces derniers mois et débuté l'année en beauté !

Et vous, qu'avez-vous prévu pour les fêtes ?

Repost 0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 10:29

Non, je ne vais me plaindre du temps qui passe...Même si c'est pas juste et que j'aurais voulu profiter plus longtemps de mon bébé.

Sauf que je n'ai plus un bébé à la maison : j'ai une petite fille. Ma Béboute tient à se titre, "j'ai grandi maman, je suis un petite fille". Mouais, tu resteras toujours le tout petit bébé qui hurlait parce qu'elle venait de quitter le giron maternel et qui, au bout de deux heures se calma en s'accrochant à mon sein.

Mon bébé, ma toute petite fille, tu es tellement belle, tellement vive.

Je ne savais pas que l'on pouvait avoir une telle mémoire à ton âge. Tout ce que tu entends, tu peux le restituer aussi sec. Tu comprends si vite. Je reste toujours stupéfaite face à ça.

Tu es aussi très sensible : ces derniers mois, même si tu ne l'as pas montré sur le moment, ont été très éprouvant pour toi. C'est maintenant alors que ma santé s'améliore que je sens l'ampleur des dégâts : depuis deux/trois jours tu as du mal à te coucher alors que tout était rentré dans l'ordre ( peut-être que dans la tourmente, tu ne voulais pas nous ennuyer ?), tu hurles que tu veux ta maman et je suis là mon amour, maintenant je reste à tes côtés, ma mission de maman reprend de plus belle !

Tu aimes beaucoup ta petite sœur, lorsque tu rentres à la maison, tu la réclames. Tu aimes lui donner à manger, lui faire des câlins, chanter et danser pour elle. Mais, en fin de journée, il ne faut pas trop qu'elle t'embête, il ne faut pas qu'elle ai la mauvaise idée de traîner trop longtemps dans les bras de ta maman, gare à elle, elle peut facilement se prendre une petite gifle ou un jouet sur la tête ( ce qui donne des sueurs froides à maman...).

Malgré l'attachement de ta mère à te faire jouer avec des jeux neutres, tu es complètement fan du rose, des robes et des princesses...Damned...Même si elle ne le crie pas sur tous les toits, ta maman est tout de même bien heureuse de pouvoir assouvir ses fantasmes d'enfant en jouant à la poupée mais chuuuut...

Pour le plus grand soulagement de tes parents, tu rentres en classe beaucoup plus facilement ces derniers jours. Jusqu'à présent tu étais heureuse d'aller à l'école mais devoir franchir le seuil de la porte t'était insupportable : tu fondais souvent en larmes. Mais, nous avons trouvé la parade, le petit copain O. Il avait du mal, lui aussi, à aller en classe sans pleurer.Il était d'ailleurs très solitaire, jouant seul le plus souvent. Je connaissais sa grand-mère pour l'avoir rencontrée au parc avec lui lorsque tu étais toute petite. Avec mes soucis de santé, elle m'a proposé de te ramener à la maison puisqu'elle va chercher O. et qu'elle vit en face de chez nous. Cela vous a tout les deux permis d'un peu mieux vous connaître. Désormais, O. ne veut plus rentrer en classe sans toi. Il t'attend donc tous les matins et vous entrez ensemble, main dans la main tout sourire pour affronter la journée qui vous attend.

Ton papa reste l'idole de ta vie ( heureusement, on ne peut pas vraiment parler d'Oedipe, tu m'aimes tout autant et tu me le fais savoir !) : j'aime tellement vous voir jouer tous les deux et rires aux larmes. Il sait tellement bien s'y prendre avec toi. Lorsque je me sens démunie face à ton caractère bien trempé ( je ne m'en plain pas, tu sais ce que tu veux et tu le fais savoir, mais, parfois, il y a des choses que l'on ne peut pas laisser passer), c'est lui qui trouve les bons mots pour te faire entendre raison.

Ah la la, ma petite fille, je t'aime tellement. Je te souhaite une très belle troisième année mon amour ( en espérant qu'elle soit plus sereine que la précédente !) !!!

Repost 0
Sandy and the Beb's - dans P'tite béboute
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 09:07

Pour moi ( dans mon pays des bisounours à moi), lorsque l'on fait un métier qui touche à l'enfance, on aime forcément les enfants, on est nécessairement bienveillant, attentionnés envers eux...

Dans la vraie vie de la famille Bébous, ce n'est pas toujours comme ça que ça se passe.

J'avais déjà plus ou moins abordé la question ici à propos des pédiatres. J'ai eu un mal fou à trouver un médecin qui essai de rassurer mes filles ( enfin, surtout LB qui hurle dès qu'elle entre dans un cabinet ), qui ne tente pas de les brusquer, qui écoute ce qu'elles ressentent ( et qui m'écoute, moi aussi !). Au final, c'est une généraliste homéopathe qui s'occupe maintenant de leur suivi. Bon, c'est vrai, je leur donne de l'homéopathie pour faire plaisir au médecin ( parce que vraiment, je n'arrive pas à croire que ce truc là puisse fonctionner...) parce qu'en échange, j'ai un vrai suivi respectueux de mes filles.

Je me pose la question du respect des enfants essentiellement depuis la rentrée des classes puisque j'expérimente désormais le fait que professionnel de l'enfance ne signifie pas forcément respectueux de l'enfant.

Je soupçonne la maîtresse de LB de ne pas être des plus bienveillante : menace de la remettre "au dodo" si elle pleure ( tiens, c'est vachement pédagogique de menacer un enfant de le coucher, ça ne lui apprend pas vraiment que dormir est quelque chose d'agréable), tendance à crier...Je vous en dirai plus après la réunion de mardi prochain ( je sens que je vais bouillir, mais j'espère sincèrement me tromper),

L'ATSEM semble être du même acabit : au lieu de consoler LB qui pleure lorsqu'on la laisse en classe, elle a une fâcheuse propension à l'engueuler...

Vous allez me dire, elles sont de la vieille école, elles n'ont pas reçu la formation nécessaire pour parler correctement aux enfants...Oui, m'enfin justement, ça fait longtemps qu'elles enseignent, avec un peu de jugeote on fait beaucoup de choses. Notamment, on peut lire des bouquins sur la question...

Nous avons rencontré un problème similaire lorsque j'ai accompagné LB à la gym. Les deux premières fois, elle a pleuré après que je l'ai quittée ( je ne savais pas avant de partir qu'elle allait pleurer). Après la séance elle me réclamait d'y retourner : c'est qu'elle aime cette activité mais qu'il lui faut un petit temps d'adaptation pour être rassurée.

Hier, nous nous sommes dirigées vers la salle. Elle a commencé à me dire qu'elle ne voulait pas y aller alors que depuis une semaine et le matin même elle m'avait réclamé la gym.

J'essai d'entrer avec elle dans la salle, elle pleure. Je la prend dans les bras puis, lui dit d'aller sur le trampoline ( d'habitude, c'est la première chose qu'elle fait en entrant ). Elle se dirige en pleurant vers la dame chargée du cours. Et là, j'ai été choquée : elle se contente de lui tapoter la tête en baragouinant un mot et en me regardant de travers. Puis se casse, laissant ma fille en pleurs. Il n'y avait aucune véritable raison à ce départ : pas d'autres enfants en pleurs à gérer puisqu'ils n'étaient que 5 ou 6 dans la salle à s'amuser ( contre une vingtaine la semaine précédente, dont certains dans le même état que ma fille). En gros, on la faisait ch* !

Alors, ok, je conçois que ce ne soit pas hyper évident de gérer des enfants de 3 ans qui ont peur de quitter leurs parents et qu'elle n'a pas forcément été formée pour ( encore une fois, il y a tout de même un sacré problème de formation des professionnels de l'enfance, vous ne trouvez pas ?!). Mais, j'ai envie de dire, c'est ton boulot ma vieille, alors, tu prends sur toi et tu gères ou alors tu fais autre chose. Ma fille elle n'a pas demandé à tomber sur une vieille aigrie pour son moment de détente ( que sa maman a payé, hein !). Evidemment, je n'ai pas supporté ce comportement et, évidemment, je n'ai rien osé dire. Alors, j'ai pris ma fille sous le bras et nous sommes parties.

Si LB le désire, nous y retournerons la semaine prochaine mais en aucun cas je ne la forcerai à s'y rendre. Elle fera son activité extra-scolaire lorsqu'elle sera prête, il n'y a pas d'urgence ( surtout dans ces conditions).

Au contraire, parfois, on tombe sur des perles de personnes...

La crèche de LB est désormais devenue celle ma petite Nana pour mon plus grand bonheur. Je ne pouvais souhaiter meilleur accueil pour mon tout petit bébé ( qui aura bientôt 5 mois et qui sais déjà attraper son pied !).

Lorsque LB a effectué son adaptation l'an dernier, la directrice était bof, bof...Mais, elle a changé en cours d'année, je n'avais pas trop eu l'occasion de discuter avec elle ( hormis pour parler propreté, elle avait été de très bons conseils!). Puis, en fin d'année, lorsque nous avons parlé de l'inscription de la petite Nana, elle m'a expliqué que, désormais, ils allaient mettre en place un protocole de suivi de l'allaitement. Elle m'a très gentiment proposé d'en faire parti. J'ai sauté sur l'occasion !

Aujourd'hui, je suis la première maman de la crèche à allaiter sur place et à leur donner des biberons de lait tiré : un bonheur !

Les nounous me rappellent souvent que je suis la bienvenue pour allaiter, ce que je ne manque pas de faire puisque chaque fois que j’amène little Nana, elle tète avant que je parte.

Et chaque matin, c'est un grand bonheur : je discute avec tout le personnel de la crèche qui est d'une gentillesse incroyable. Qui prend le temps de demander des nouvelles d'Anna et de sa grande sœur qui va à l'école. Qui câline mon bébé.

Une des nounous ( ma chouchou...mais chut !) était intriguée par le portage : je lui ai donc donné un petit cours et j'ai mis à la disposition du personnel une écharpe sling ( je vous donnerai leur retour).

Bref, du bonheur en barre ! Et ça, ça fait du bien !!!

Repost 0
6 septembre 2013 5 06 /09 /septembre /2013 10:18

Mardi dernier, c'était la vraie rentrée pour ma petite Béboute ( c'est elle qui le dit : "moi, je suis encore petite" !).

Elle était toute contente de se rendre à l'école ( "c'est mon école, c'est pas celle de Little Nana" qu'elle clamait)...

Pour ma part, ce n'était pas la grande forme : le traitement que je suis, en plus de me donner des douleurs dans la poitrine et des essoufflements, me colle de sales nausées...Vais-je m'en sortir un jour ?

Bref, revenons à nos moutons: mon bébé est entré dans sa classe, nous l'avons accompagnée, j'ai un peu joué à la dînette puis, c'était le moment de partir... Là, mon bébé a vite perdu son sourire : lorsqu'elle ne nous a plus vue elle s'est mise à hurler. En bonne maman poule, je suis revenue pour l'arracher des bras du monsieur ( je n'ai pas encore compris sa fonction...Il faut que je mène l'enquête) qui tentait de la calmer : oui, il fallait que je revienne pour lui donner son doudou/tutu que l'on avait laissé dans son sac, sur le porte-manteau...Bien sûr, l'Homme, qui était resté près de l'Atsem, s'est fait remonté les bretelles pour moi ( "il ne fallait pas revenir,et gniagniagnia...").

Bien évidement, il a fallu partir, et bien évidement, j'ai eu un pincement au cœur...

A 11h10, nous étions devant le portail, je trépignais d'impatience à l'idée de retrouver mon bébé.

A l'ouverture du portail, je me suis retenue pour ne pas courir. C'est une petite fille ravie que nous avons retrouvé, et c'est aux éloges de l'Atsem que nous avons eu droit : "qu'est-ce qu'elle parle bien" ! " C'est agréable d'avoir un enfant qui a envie d'apprendre"...( bon, à ce moment là j'ai quand même pensé aux pauvres enfants qui n'attiraient pas la bienveillance de l'Atsem car ils n'avaient pas "envie d'apprendre" selon ses critères, mais je m'égare...)!

Et puis, cerise sur le gâteau : nous avons retrouvé une petite fille dans la même tenue que celle dans laquelle nous l'avions laissée ( non, elle n'a pas eu d'accident et a fait ses besoins dans les toilettes comme tout le monde !) !

Elle n'est restée que la matinée à l'école (nous étions mardi).

Le mercredi, une autre rentrée l'attendait : celle de l'activité, le sport acrobatique ( trampolines/poutres/barres asymétriques etc...). C'était un peu le chaos, un milliards d'enfants ( au bas mot !) car l'espace de loisir organise des tas d'activités en même temps. Les enfants, durant le cours étaient aussi très nombreux, ma fille était une anonyme parmi d'autres ( il a quasi fallu que je force l'animatrice à écouter le prénom de ma fille). ça n'a duré que 30 minutes ( en vrai il doit durer 45 mn mais avec l'agitation du premier cours, il a tardé a débuter). J'ai pourtant retrouvé une petite fille toute heureuse, qui ne voulait plus partir ( pourtant il paraît qu'elle a pleuré après mon départ). Espérons que les choses vont s'améliorer ( il paraît qu'au fil du temps les enfants sont moins nombreux...Tiens, ça me rappelle les td !) parce que je ne suis pas hyper enchantée que ma fille soit si peu considérée mais, tant que ça lui plait, c'est l'essentiel ( et puis, la prochaine fois, je resterai derrière la porte !) !

Aujourd'hui, deuxième étape de la rentrée scolaire : on reste à l'école TOUTE la journée. Je peux vous dire que ça me stresse vraiment...

Vais-je retrouver une petite fille propre à la fin de la journée (je n'y crois pas une seconde !) ? Comment va se dérouler la sieste ( sachant qu'elle n'a jamais dormi en collectivité, la crèche, elle n'y allait que le matin)?

Réponse ce soir....

Repost 0
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 14:13

Vous allez me dire, on peu toujours faire pire ( suffit que je fasse un malaise cardiaque demain matin et ce sera parfait !)...

Ce matin, mon papa m'a accompagné à l'hôpital ( avec LB et LN) pour que l'on me pose un holter cardiaque. J'en ai profité pour demander conseil à un cardiologue : depuis que je prends mon traitement de vilaine brûlures/douleurs se posent sur ma poitrine par intermittence...Réduction du traitement et j'ai rdv jeudi avec ma cardio ( je vais enfin passer ce fameux test d'effort).

J'étais donc en pleine forme et parfaitement présentable ( oui, avec des fils partout sur la poitrine...En hiver avec un col roulé ça aurait pu passer mais là...Je devais faire peine à voir...) pour accompagner LB à la visite de pré-rentrée.

Nous avons lu la liste des petits élèves de sa classe, mauvaise nouvelle : alors que la directrice m'avait annoncée qu'elle essayait toujours de mettre les "copains de crèche" dans la même classe ( je lui ai donc donné les noms des petites copines de LB)...A et L seront dans l'autre classe de petite section. On aura quand même J dans la classe... Lui aussi dans la même crèche que LB mais elle ne semble pas l'apprécier des masses ( il semble être "légèrement" violent avec ma fille).

C'est la maîtresse de LB qui nous a fait visiter l'école...Pour une première expérience j'aurais aimé que ma fille ait une enseignante moins "vieille école", mais, on fera avec ce qu'on a. Et puis, je ne la connais pas, je vais donc lui laisser le bénéfice du doute !

LB, n'a pas vraiment fait de progrès question propreté voire ça s'est dégradé : elle avait réussit à accepter d'aller quelques fois sur le pot dans la journée. Depuis hier, à chaque fois qu'on lui propose le pot, c'est plutôt "non, je n'ai pas envie" ( comprendre je n'ai pas envie d'aller sur le pot et pas je n'ai pas envie de faire mes besoins...Elle nous a même fait une surprise à côté des toilettes !).

On résume la situation : pas de copines dans sa classe, une maman pleine de fils ( qu'on ne me retirera que demain après avoir accompagné LB à l'école), une maîtresse qui ne semble pas être des plus cool, l'absence de propreté... La rentrée s'annonce sous les meilleurs auspices...hummm...

Et chez vous, elle s'annonce comment ?

Repost 0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 10:42

J'ai toujours appréhendé la période de la propreté, même avant d'avoir un enfant. Passer des couches aux toilettes ma paraissait hyper compliqué, était-ce prémonitoire ?

Toujours est-il que cela fait plus d'un an que je planche sur le devoir !

Des heures passées à côté de ma fille, assise sur le pot, à bouquiner jusqu'à ce qu'elle fasse un petit quelque chose dans ce foutu récipient. Le plus souvent, elle finissait par se lever pour aller jouer et finissait par faire sur le sol ( voire sur les jouets).

On s'est finalement dit que le déclic viendrait tout seul et on arrêté de s'acharner.

Mais, à une semaine de la rentrée toujours pas d'amélioration.

Alors, j'ai pris le taureau par les cornes :

Plus de couches le matin pour la crèche ( depuis deux jours elle rentre avec des vêtements qui ne sont pas les siens car ses rechanges ne sont pas suffisantes pour compenser les "accidents"...).

J'ai acheté un super réducteur de toilettes avec marche-pied intégré le thermobaby de kiddyloo qui, c'est vrai, l'a un peu plus motivée ( la fréquence des pipis/cacas "réussis" a doublée !)

Et, j'ai commencé à pratiquer le chantage : un pipi au bon endroit = un bonbon. Lorsque je lui ai dit ça hier, elle est partie en courant sur les toilettes et a réussi du premier coup ! Mais, j'ai corsé les choses, désormais, ce sera une demie journée sans pipi dans la culotte = un bonbon...

Croisons les doigts pour que ça marche !

Repost 0
Sandy and the Beb's - dans P'tite béboute
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 09:10

On résume les épisodes précédents : des vacances dans le Var, un malaise cardiaque, 3 jours d'hospitalisation en soins intensifs, du repos au bord de la piscine, une IRM cardiaque ( ou comment rester enfermée dans un tube pendant 1h tout en faisant de l'apnée toutes les 10 secondes) qui ne présente aucune anomalie, un dernier rdv avec la cardiologue qui tente de me rassurer : rien de très inquiétant pour le moment ( jusqu'à la prochaine crise, quoi !) pour être sûr qu'il s'agit bien d'une angor il faudra faire une IRM de stress ( on injecte un médoc' qui provoque le spasme, ça va être cool, je vais bien m'amuser dit-donc, moi qui ait une fâcheuse tendance à faire des crises d'angoisse...), mais ça peut attendre la fin de mon allaitement ( j'ai pas osé lui dire que je comptais bien pratiquer l'allaitement long). De toute façon, elle me renvoie vers la généraliste de ma ville qui devra m'orienter vers un médecin interniste ( comme DR House, pourvu que je n'ai pas de Lupus !) N'oubliions pas que la cardio que j'ai vu était celle de la ville de nos vacances, nous sommes rentrés at home, donc je verrais également la cardio qui me suit habituellement...Dans 3 mois ( oui, 'sont surbookés à l'hôpital...)...Bref, j'ai le temps de stresser !

Malgré cet épisode qui ne m'a pas laissée sans quelques angoisses ( doux euphémisme...), les vacances ont été plutôt sympa : piscine, soleil, amis ( dont une soirée entre filles et sans bébés, ça faisait longtemps et c'était trop bon : merci les filles !!!), famille puis, montagne, famille, vaches, charcutaille et fromages de chèvres ( rapport au fait que j'ai entrepris un régime sans PLV pour guérir la petite Nana de son rgo, ça fonctionne plutôt bien sauf quant on va au resto et que le cuisto cuisine au beurre !).

La Little Nana a même réussi à faire quelques nuits quasi complètes durant ces vacances ( avec 1 réveil vers 5h pour téter) dont une nuit entière avec réveil à 7h20 puis rendormissement jusqu'à 9h !)...Bien sûr, depuis, tout est rentré dans l'ordre : réveil toutes les 2h la nuit, levé à 7h...On ne change pas les bonnes habitudes ! Qui plus est, depuis quelques jours la Little Nana est plus que dissipée lorsqu'elle est au sein en journée : elle le prend, puis le relâche, le reprend, le relâche etc...et fini par se mettre à pleurerparce qu'elle en a marre, sans doute qu'elle ne mange pas assez la journée et compense la nuit...Espérons que ça ne dure pas trop longtemps car je suis petit peu fatiguée et, sachant que mon malaise cardiaque était sans doute, en partie, dû à la fatigue...Et bien ça me stresse !

Lundi prochain la petite Nana commence son adaptation à la crèche...Je suis triste, stressée, angoissée...Mais, en même temps ça me laissera le temps d'un petit peu avancer cette fu*ing thèse parce que la petite fille n'est pas d'avis de me laisser bosser lorsqu'elle est avec moi. Heureusement, elle sera gardée dans la même crèche que sa grande sœur : ça me rassure de connaître ( et d'apprécier) tout le personnel de ce lieu d'accueil.

Quant à la grande sœur, son sommeil qui avant de partir en vacances s'était largement amélioré, s'est complètement déglingué durant ces semaines de repos : impossible de la coucher avant 23h ( heureusement elle dormait jusqu'à 9h30 le matin !). Hier soir, à notre retour de la montagne, épuisée, elle a réussie à s'endormir vers 21h, pourvu que ça dure...!Il est également possible que sa première rentrée scolaire améliore les choses niveau sommeil ( ou les empire...Au choix !).

Ah oui, ma grande fille a beau être la plus jolie, la plus intelligente et la plus douée des petites filles de son âge ( et je pèse mes mots !) question propreté elle est au même niveau que sa petite sœur ( presque 4 mois !) ( sauf qu'elle part se cacher pour faire caca ) et la rentrée scolaire, c'est dans deux semaines...Je sens que nous allons avoir quelques accidents à l'école...

Et pour vous, comment ça va ?

Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 09:28

Avoir deux enfants d'âges rapprochés, un jour c'est le plus grand bonheur qu'il puisse exister sur terre, le lendemain c'est tout simplement l'enfer ( oui, je sais faire dans la demie-mesure) :

On ne peut jamais prédire de quoi le lendemain sera fait. Ce n'est pas parce qu'un jour tout est calme et reposant que le lendemain ce ne sera pas la tempête.

Hier, je commençais à me dire que les choses se calmait...Et bien, vous pouvez être sûr que la soirée et la nuit furent mouvementés...

LB avait fait beaucoup moins de colère, la veille elle avait même réussi à se coucher à 21h30 avec seulement deux rappels à papa et maman. Fausse joie...Hier soir, ce fût un endormissement à 22h15, précédé d'une bonne dizaine de rappels et ponctués de crises de larmes...

Ça faisait également quelques jours que le RGO de Little Nana semblait s'apaiser. Tu parles...Hier soir hurlements de douleurs, c'était reparti pour un tour.

Elle semblait également, depuis quelques temps, espacer les réveils nocturnes ( en moyenne deux à trois par nuit). Illusions...Cette nuit, ce fut réveil toutes les deux heures, probablement à cause du reflux ( je l'entendait gigoter dans tous les sens) et de la chaleur ( ça donne soif !).

Pour le moment, j'ai quand même l'impression que la petite Nana peut rester un peu plus longtemps qu'auparavant dans son transat' ou dans son cocoon en journée (j'ai pu travailler toutes la matinée en ayant les deux mains libre !). De cette façon, hier j'ai cuisiner avec LB pendant qu'elle nous regarder nous activer depuis son transat'...Enfin, j'écris ça, mais là, elle est tout simplement en train de s'agiter pour que je la prenne dans les bras. J'adore câliner mon bébé mais, avec cette chaleur ce n'est pas folichon...

Ah oui, et pour ce qui me concerne, j'étais plutôt en forme (pas de vertige étou, étou...deux mois et demi après l'accouchement, c'est tout de même un exploit pour moi !)...Forcément, hier soir j'ai eu droit à une belle migraine accompagnée de vomissements...Ouep...

Mais, deux enfants d'âge rapprochés c'est, malgré tout, du pur bonheur :

Lorsque je vois la petite Nana faire de grands sourires à sa grande sœur, lorsque je vois LB lui faire de gros câlins ( parfois un peu trop fort...!) ou me dire "tu sais maman, ma petite sœur, je l'aime bien"...Je me dis que ça en vaut la peine, quitte à avoir les yeux un peu moins frais qu'avant !

Repost 0
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 09:31

Mardi dernier le planning de LB était chargé : après la matinée passée à la crèche, elle devait rencontrer la directrice de sa future école puis, prendre bus et train pour une fin d'après-midi à la plage avec les collègues de boulot de son papa.

C'est avec une petite fille toute intimidée ( et sa petite sœur dormant dans l'écharpe) que je me suis rendue à au rdv fixé par la directrice de l'école maternelle du quartier. J'appréhendais ce moment...Je craignais de tomber sur une vieille fille acariâtre qui passe son temps à gueuler sur les enfants ( Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas !)...

En entrant dans son bureau, j'ai été agréablement surprise : une femme d'environ 35 ans, calme, douce et sans chichi nous a accueillie. Elle a proposé à LB de s’asseoir sur une petite chaise, proposition qui a été déclinée tant ma grande fille était effrayée et préférait rester en sécurité dans sa poussette.

Bien sûr, nous avons évoqué la propreté, LB a sagement écouté et m'a répété en sortant que nous allions acheter des culottes et qu'à l'école on ne mettait pas de couche ( je lui ai d'ailleurs montré les toilettes de l'école, elle a acquiescé sans rien dire !). J'ai commandé les culottes. On a tenté l'après-midi sans couche ( à la demande de LB) hier...Résultat peu probant : rien dans le pot, tout sur le sol...ça va être dur !

Bonne nouvelle : doudou et tutu sont autorisés ( ce n'est pas le cas partout) : ma fille pourra donc se rassurer dans les moments de stress !

Des moments de stress, il risque d'y en avoir : l'école est grande ( elle compte 9 classe) et les classes sont surchargées ( environ 27 enfants par classe !)...J'ai un peu peur que ma grande fille se trouve perdue.

La directrice est tellement sympa qu'elle demande si l'enfant souhaite se retrouver dans la classe d'un petit copain en particulier ! Alors, j'ai donné le nom de la copine chérie de LB ( sans savoir si elle sera inscrite ou non dans cette école), croisons les doigts. LB est vraiment attachée à ses amis de la crèche, chaque fois que l'on en croise un au parc et qu'ensuite elle doit le quitter, c'est le drame : nous avons droit à de gros sanglots sous fond de "Maaaa Cooopiiine, ouinouinouinouin....".

LB est inscrite à la cantine tous les jours sauf le vendredi : j'ai déjà peur que trois journées entières d'école, ça fasse un peu beaucoup. Mais, la directrice m'a rassurée en précisant que je pouvais ne pas la mettre à l'école l'après-midi si je le souhaite et quand je le souhaite, en fonction de la fatigue de la petite. C'est une bonne chose, car, comme LB se couche assez tard, elle fait encore de grosses siestes et je crains que les siestes de l'école ne soient pas suffisantes.

J'ai donc quitté l'école plutôt rassurée...Reste à régler la question de la propreté ! Et chez vous, comment on appréhende la rentrée ?

Repost 0
Sandy and the Beb's - dans P'tite béboute
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Sandy and the Beb's
  • Le blog de Sandy and the Beb's
  • : Une Béboute, une petite Nana, un Homme, et une maman/épouse/doctorante en droit/joggeuse (lorsque son emploi du temps le permet ). On saupoudre tout ça d'éducation non violente, et voici le résultat !
  • Contact

Profil

  • Sandy and the Beb's
  • Jeune maman thésarde du sud!
  • Jeune maman thésarde du sud!

Recherche

Archives